La ville de San Juan Chamula dans l’État du Chiapas au Mexique est connue du monde entier grâce à son église! Personne ne ressort indifférent de cette toute petite localité qui a décidé contre vents et marées de garder sa propre culture. Les missionnaires catholiques se sont cassé les dents en voulant importer leur religion. Ou presque, car les habitants ont décidé au niveau religieux de garder la base de leur religion et de la mélangé avec du catholicisme. Si ici ont prie des St Catholique, l’ont rotent aussi en pleine église avec l’aide de bouteilles de coca pour faire sortir le mal. Attention, les touristes désirant aller à San Juan Chamula doivent prendre quelques précautions. Ne prenez pas en photos l’église de l’intérieur, cela y est totalement interdit. Tout comme il est interdit de prendre les processions.

Mexique-San Juan Chamula: L’eglise en question. A l’exterieur, celle-ci n’est pas si extraordinaire mais à l’interieur…quelle bonne et belle surprise.

Pourquoi je vous parle du Vatican et encore plus de Vatican 40. Car mesdames et messieurs, je suis rentré dans la CELEBRE église de San Juan Chamula. Hélas, il n’y a aucune photo, les autorités locales veillent très sérieusement à ce qu’aucun touristes repartent avec des photos de qui se passe dans cette église et surtout ne souhaite pas être dérangé par les flashs. Alors je vais tenter de vous raconter l’INCROYABLE !

Mexique-San Juan Chamula.

Pour commencer, la différence avec les églises catholique et présente des l’entrée. Car ici on paye avant de rentrer si on est touristes ! Jésus ferai bien de venir faire un petit tour il pourrait crier : « Pas de marchand dans le temple » ! C’est un peu désagréable de payer pour rentrer dans une églises. Le Routard ne s’y est d’ailleurs pas remis en critiquant une ville et une communauté ayant vendu son âme aux touristes.

Apres avoir payé, je rentre et là je ne bouge plus. Je suis bouche ouverte devant le spectacle incroyable, invraisemblable que je vois devant moi. Au plafond je peux voir 4 énormes draps qui vont vers le sol et qui forme un V à l’envers. Sur chaque coté de l’église, il y a des statues de saint. Les statues étant sur des tables tout autour de l’église touchant les murs. Autour c’est à dire au milieu de l’église il n’y a pas de banc. Il n’y a tous simplement aucun banc, rien pour s’assoir.  Par terre des feuilles de pin sur 60% de la totalité du sol et des milliers mais alors des milliers de bougies sur des tables et à même le sol. Et les locaux sont par terre assis en tailleur ou allongé, le plus souvent en famille disant des prières à haute voix. Le spectacle devient SUREALISTE quand je marche un peu vers le milieu de l’église car je me rends compte qu’outre les milliers de bougies pour les prières, il y a des centaines de bouteilles en verre de coca cola et de Pepsi !

Mexique-San Juan Chamula

Comme vous pouvez le  voir on est loin de la façon de prier actuellement d’où le terme Vatican puissance 40 que j’ai écris. Mais je vous dois une EXPLICATIONS :

Les Tzotziles  qui sont les indiens locaux, pratiquent leur religion en se servant des instruments des cultes catholiques, c’est pour cela qu’il y a un nombre impressionnant de statue de Saint Chrétien et même Jésus et Marie. Cette religion catholique fut importée par les jésuites espagnols. Mais, ils vénèrent leurs propres dieux sous les traits des saints baroques espagnols. Concernant la ferveur, elle est tout simplement hallucinante. Je suis resté bouche bée devant un père de famille qui prépara devant sa femme et ces enfants la prière. D’un sac, il a sortie des dizaines et des dizaines de bougies. Selon ce que l’on a demandé il faut allumer un nombre de bougie bien déterminé. Par exemple pour demander la fin d’un mal de tête 5 bougies. Pour se faire, il commence a allumer une bougie et avec le liquide qui descend de cette bougies vont taper les autres bougies dessus pour les faires tenir à même le sol ! Voila pourquoi il y a donc des milliers de bougies sur le sol. J’en ai compté à vue de nez pas loin de 3 000 ! Apres les bougies, l’homme a commencé à prier d’une voix assez forte dans sa langue et non en espagnol. Je n’ai  vue personne prier en espagnol du reste. Au bout de 5min, l’homme était en pleure devant ces enfants qui le regardait à peine alors que sa femme priait également. Les bouteilles de Coca et Pepsi été également présente mais aussi une bouteille d’alcool de mais. Apres la prière, les croyants partent avec les bouteilles de Coca et Pepsi mais n’éteignent pas les bougies, certaine le font en retirant la flamme grâce à d’autre bougies. Souffler sur les bougies pour les éteindre ferait développer le mal ! Quand aux bouteilles de Coca et Pepsi, j’imagine que vous voulez une explication.  Ces bouteilles ont un avantage : Elles font roter, ce qui permet d’extirper le mal encore plus rapidement. On est donc loin de la société occidentale mais d’une certaine façon très proche de la rue d’Embarthe avec Moussa et Laurencie mes ancien colloc… Parce que nous aussi tous les 3 nous étions partisan dans la coloc de roter sans ce priver et c’est vrai que l’on  a pas eu « le malin » qui  nous a rendu visite. Ah si j’oublié Didier, mais c’est une autre histoire.

Mexique-San Juan Chamula.

Demain, la plage, le paradis terrestre : MAZUNTE  et sa cote du Pacifique.

Yohann Taillandier (http://yoytourdumonde.fr)

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.