Vietnam: Musée de la guerre du Vietnam

Musée de la guerre du Vietnam, musée du souvenir de la guerre, musée des vestiges de guerre. Il est donc temps de parler de la guerre du Vietnam. Et rien de plus approprié que la visite du Musée des vestiges de la guerre du Vietnam qui se trouve à Saigon. Au début j’avais écris que pour les amoureux d’Histoire ce musée est une étape obligatoire. Finalement amoureux ou non ce musée est une étape obligatoire si vous avez la curiosité de vouloir comprendre le Vietnam actuel. Pour l’heure, une visite dans l’horreur absolue m’attends. Conseil: apporter quelques mouchoirs, en ce qui me concerne, j’ai bien pleuré dans ce musée!

Blog http://yoytourdumonde.fr- Yohann Taillandier

Vietnam: Musée des vestiges de la guerre à Saigon (Ho Chi Minh)

L’Histoire du Vietnam entre colonisation et guerre du Vietnam

Avant d’évoquer le contenu du musée à proprement parlé, il est nécessaire de revenir sur quelques points importants. Comment en sommes-nous arrivés là? Voici quelques dates charnières pour tenter d’expliquer l’inexplicable:

La colonisation française au Vietnam avant la guerre

  • En 1905 la France est bien implantée dans le Sud-Est Asiatique. L’Indochine représente un ensemble de possessions et de protectorats français qui englobe l’actuel Laos, Cambodge et Vietnam. Ces territoires ont commencé à être annexés à partir de 1858.
  • Le Vietnam est ensuite divisé en deux entités administratives, ce qui provoque les premiers mécontentements de la population locale. Le centre et le nord ne sont que des protectorats alors que le sud comme Saigon font partie des colonies françaises! La deuxième source d’insatisfaction a des répercussions beaucoup plus importantes: l’administration française prélève des taxes et impôt très élevé sur une multitude de produits tels que l’opium, l’alcool, le riz et le sel. Cela a pour effet d’agacer fortement la population. Le troisième point de crispation, et non des moindres, est d’ordre religieux. Les missionnaires français tentent d’imposer le christianisme et de nombreuses résistances vont alors se développer.
  • En 1940 la France est en guerre. Les Japonais envahissent le Vietnam. Cela a pour conséquence un très fort affaiblissement de l’influence française au Vietnam. Qui plus est les Alliées veulent diviser le pays en deux: au Sud les Anglais et au nord les Chinois. Mais le Général de Gaule ne l’entend pas de cette oreille et envoi un corps expéditionnaire.
  • En 1945 Le Général Leclerc obtient le retrait des Chinois et des Britanniques. Les Français négocient avec Ho Chi Minh.  Le Général Leclerc travail alors sur un accord qui doit être soumis par referendum, ce texte reconnait le Vietnam comme: « Un État libre avec son gouvernement, son parlement et ses finances, faisant partie de la Fédération Indochinoise et de l’Union Française« . Ce texte détend les relations entre les dirigeants français et vietnamiens.
  • Mais parfois l’histoire bascule pour un grain de sable. Et ce grain porte un nom: Georges Thierry d’Argenlieu. Cet amiral qui a fait ces preuves durant la 2eme guerre mondiale va torpiller le texte de Leclerc. Apôtre d’une présence française sans négociation, il va provoquer les Vietnamiens. Pour beaucoup d’historiens la guerre d’Indochine commence à cause de cet homme (je crois qu’il est entrain de se retourner dans sa tombe en voyant de tel écrit…mais c’est le jeu ma pauvre Lucette, enfin mon Amiral). Et c’est à 100km d’Hanoi, dans le port d’Haiphong que la guerre d’Indochine commence. Nous sommes le 23 novembre 1946. Les Français viennent de bombarder une poche de résistance dans le nord Vietnam; on compte de 6000 morts. Toutes les relations entre la France et le Vietnam sont dorénavant rompues. Ho Chi Minh appelle sont peuples à l’insurrection.
  • Nous sommes en 1949, le conflit est de plus en plus impopulaire en métropole. Et la situation ne cesse d’empirer pour la France. Le coup de grâce vient de la Chine avec la victoire des communistes de Mao et de l’expansion de la guerre froide. Le Vietnam sort de son isolement internationale, et le bloc communiste aide les troupes du nord Vietnam par un soutient logistique (armes) et financier.
  • En 1952 et 1953 les Français connaissent plusieurs défaites militaires. Et les autorités décident de donner un point de fixation pour briser l’ennemi du coté de Diem Bien Phu. Cette ville du nord ouest du Vietnam deviendra un camp retranché imprenable d’où les Français comptent reconquérir le Vietnam.
  • Le 13 mars 1954 les Vietnamiens se lancent sur Dien Bien Phu. Que dire? J’hésite à raviver l’échec de la Ligne Maginot en Alsace, ou le Titanic pour expliquer la défaite de Dien Bien Phu! Mais il faut surtout évoquer le courage énorme et l’ingéniosité des Vietnamiens. Comment les populations locales ont réussi a amener des armes en pleines jungles? Les généraux français ont du se poser longtemps cette question. Et si nos soldats furent héroïques, la malchance avait choisi le camps des Français ( météo désastreuse, les avions qui devaient amener hommes et munitions n’ont jamais atterrit à Dien Bien Phu).
  • La défaite de Dien Bien Phu et de la France aura pour conséquence les accords de Genève signé le 21 juillet 1954. Cela se traduit par l’indépendance du Cambodge et du Laos et surtout par un Vietnam divisé en deux! Avec au nord la République Démocratique d’Ho Chi Minh (communiste) et au Sud l’Etat de Bao Dai. Arrive le temps de la décolonisation avec la perte du Maroc et de la Tunisie, par la voie diplomatique, et par la voie des armes avec un bain de sang en Algérie.
Musée de la guerre au Vietnam- Blog Yoytourdumonde

Vietnam- Musée de la guerre du Vietnam: Ce tableau est intéressant il reprend le budget que donnaient les américains pour aider les français à maintenir le Vietnam comme colonie.

L’emprise américaine: La Guerre du Vietnam

  • Le Vietnam est donc divisé en deux dès 1954: Le nord est communiste avec la République Démocratique d’Ho Chi Minh alors qu’au Sud nous avons la République du Viet Nam. Après le départ des français en 1954, les Américains vont aider les dirigeants du Sud. Le but évident des forces américaines, encore traumatisée par les sermons anti-rouge du maccarthysme, est de lutter contre l’insurrection des communistes. A l’origine cette aide consiste en un soutien d’instructeurs et de forces spéciales. Ni plus ni moins.
  • La situation va brutalement changer durant l’été 1964 lors des incidents du Golf du Tonkin. Nous sommes le 2 aout et le destroyer américain USS Maddox a déclaré avoir été attaqué dans les eaux internationales par trois torpilleurs nord-vietnamiens. Ironiquement, le Maddox sera seulement atteint par une balle de mitrailleuse. Mais le 4 aout les américains sont persuadés d’être de nouveaux attaqué ce qui finalement été une fausse informations. Cela tend à prouver que durant l’été 1964, les militaires nord-vietnamiens et américains sont quelque peu tendu du string (si vous voulez bien me passer l’expression…ou pas! Vu le sujet, on peut rigoler un peu non?). Ce qui est hallucinant à ce point précis de l’Histoire,  c’est que les soldats américains sont véritablement persuadé d’être attaqués. Pendant deux heures ils vont lancer une multitude de munitions sous les eaux.
  • Après les incidents du 2 et 4 aout le président (américain) Johnson obtient du Congrès made in USA de « prendre toutes mesures nécessaires pour faire échec au communisme« . Le résultat ne se fait pas attendre, l’oncle Sam va convoyer plus de 500 000 hommes dans le sud du Vietnam.
  • La guerre du Vietnam oppose deux camps. d’une part l’armée américaine avec les forces de la République du Viet Nam et d’autre part l’Armée Populaire Vietnamienne, avec l’appui des Viet Cong (guérilla communiste du sud) également appuyés par la Russie et la Chine. Le conflit est une guerre civile mais aussi un enjeu de la guerre froide: Russie, Chine aident militairement et financièrement les Vietnamiens du nord alors que la Thaïlande, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et les Philippines aident les dirigeants du Sud Vietnam, notamment avec des troupes au sol. La coalition occidentale, avec les USA en tête, n’a qu’une peur, « l’effet domino ». Cet effet domino qui fera que le communisme au Vietnam ne s’arrête pas qu’au Vietnam mais qu’il se propage dans le monde. Ce que les USA, vous vous en doutez, n’entendent laisser faire.
  • En 1969, c’est une année électorale aux USA. Le conflit y est dénoncé par bon nombre d’Américains qui ne comprennent pas pourquoi leurs pays est au Vietnam. La pression populaire forcera le président Nixon au retrait progressif des troupes américaines. Le régime du Sud Vietnam est quant à lui divisé, mais surtout corrompu par les dirigeants. Ainsi le 30 avril 1975…Saigon tombe dans l’escarcelle des soldats communistes. La chute de Saigon coïncide avec la réunification du Vietnam en une seule entité. Auparavant la Vietnam aura été divisé durant 20 longues années.
Vietnam- Musée de la guerre à Saigon: Une affiche pour dénoncer la guerre du Vietnam publié en France.

Vietnam- Musée de la guerre du Vietnam à Saigon: Une affiche pour dénoncer la guerre du Vietnam publié en France.

Musée de la guerre à Saigon- Blog yoytourdumonde.fr

Vietnam- Musée de la guerre du Vietnam à Saigon: Affiche contre la guerre au Vietnam.

La guerre du Vietnam les chiffres qui tuent

La guerre du Vietnam se distingue de beaucoup d’autres par deux points: la cruauté des belligérants et la couverture médiatique.

Les estimations basses évoquent la mort de 1.5 millions de vietnamiens civils et militaires. Et plus de 58 000 américains. Outre les morts, ce qui me surprend se sont les bombes que les populations civiles ont reçu sur la tête. Entre 1965 et 1973, l’armée américaine largue près de 7,08 millions de tonnes de bombes sur le Vietnam, soit deux fois plus que durant toute la Seconde Guerre mondiale et 595 000 tonnes sur le Japon (Encyclopédie de la Seconde Guerre mondiale, 2015)! Chiffre abominable s’il en est? LE DOUBLE DE BOMBES LARGUEES PAR RAPPORT A LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE! Et je ne parle pas du gaz sarin et l’agent orange! Il est maintenant avéré, par d’anciens soldats, que c’est bien l’armée américaine qui s’est servi du gaz sarin (pourtant interdit depuis la 1ere guerre mondiale). Pire encore, ce gaz aurait été utilisé une vingtaine de fois par les forces américaines, et la première utilisation auraient même pu se faire contre…des soldats américains d’après. A ce sujet, l’article publié sur Libération intitulé :  » Le scandale du sarin américain. L’armée US aurait utilisé ce gaz lors de la guerre du Vietnam« . Concernant l’agent orange, plus de 44 000 litres ont été envoyés sur les terres et les populations vietnamiennes. Cet agent chimique étant hautement toxique et cancérigène, je vous laisse aisément imaginer les dégâts – et il est probable que vous ne parveniez pas à en saisir toute l’étendue.

Panneau du musée de la guerre du vietam à Saigon- blog yoytourdumonde

Vietnam- Musée de la guerre du Vietnam à Saigon: Je suis resté de longue minutes devant ce panneau, c’est un comparatif des guerres ou les USA étaient presents. Guerre du Vietnam, de Corée et la 2emme guerre mondiale.

panneau sur les bombes guerre du vietnam- blog yoytourdumonde

Vietnam- Musée de la guerre  du Vietnam à Saigon: Encore un panneau important. Sur ce dernier vous pouvez voir le nombre de bombes lancées par les USA selon les années et si elles ont plus touché le nord ou le sud du Vietnam.

Musée des vestiges de la guerre du Vietnam

Après la revue des faits historiques ayant conduit à la désastreuse guerre du Vietnam, il est temps de passer au Musée des vestiges de la guerre du Vietnam. Il vous faudra 2 ou 3 heures pour voir toutes les salles thématiques.

 

  • A l’extérieur, les machines de guerre made in USA vous tiendront compagnie. Artillerie lourdes, avions et bombes y sont exposés.
  • Le rez-de-chaussé est en partie consacré à la communication: une des journaux internationaux, mais aussi affiches que l’on pouvaient retrouvez lors des manifestations contre la guerre au Vietnam. C’est à ce moment que tu te rends compte que les populations civiles dans le monde étaient dans leur écrasante majorité opposée à la guerre au Vietnam.
  • Encore au-rez de-chaussé, vous suivrez la chronologie de la guerre d’Indochine. Par quelques photos et tableaux, vous allez voir et comprendre comment la France a perdu la guerre. Il y a un tableau très intéressant de l’aide financière apporté des USA à la France pour maintenir le Vietnam dans le giron tricolore.
  • Toujours au rez-de-chaussé, vous allez pouvoir découvrir différentes photos de l’Armée Vietnamienne actuellement en mission. Peut-être la partie la moins intéressante pour un touriste, mais pour un Vietnamien je crois que cette partie fais son petit effet. Un peu de propagande ne peut pas faire de mal se dit certainement le Parti!
  • Attention à voitre arrivée au premier étage, car il vous plonge immédiatement dans l’HORREUR de la guerre du Vietnam. Une première salle est consacrées aux clichées des journalistes qui ont couvert l’événement. L’occasion de voir des images connues et d’autres moins, en noir et blanc, qui font tous froids dans le dos.  Il y a aussi l’évocation de différents fait qui ont marqué cette guerre, comme le massacre de population civile perpétué par l’armée américaine (notamment un petit village dans le centre du pays rayé de la carte). Bizarrement, les crimes de guerre commis par les Vietnamiens ne sont pas mentionnés…l’Histoire est toujours écrite par les vainqueurs.
  • Les amoureux des armes de guerres seront certainement impressionnés de voir les différentes munitions qu’avaient les soldats US à cette période. Notamment des mines qui ressemblent à de grosses oranges. Jai été estomaqué qu’un objet aussi meurtrier puisse être aussi esthétique.
  • Enfin, nous arrivons dans la salle orange. Cette salle est appelée « la salle orange », avec peinture en orange, pour évoquer l’Agent Orange. Ce agent chimique est un herbicide hautement cancérigène. Durant la guerre du Viet Nam, il avait pour mission la déforestation des jungles pour permettre l’avancée des troupes et l’artillerie américaine. Il était lancé par avion. Lorsque j’ai écris que la guerre du Vietnam tue encore, c’est essentiellement du à cet agent orange. Car il est la cause de  malformations pour les populations actuelles. Pourquoi? Imaginez, l’armée américaine à balancé plus de 44 000 litres d’agents oranges. Ce produit chimique, non content d’éliminer le vivant, s’est retrouvé dans la terre, dans les nappes phréatiques. Il a donc touché non seulement les forets, les ressources naturelles, mais aussi l’eau potable. On estime qu’entre 2 et 5 millions de personnes ont soufferts et souffrent encore de l’impact de ce produit. Dans cette salle orange, glaçante, vous pouvez lire des témoignages de familles qui longtemps après la fin de la guerre subissent toujours les effets dévastateurs de l’herbicide. Elles voient naître leurs enfants avec de multiples malformations. C’est bien ici que j’ai pleuré. La guerre du Vietnam tue encore, et ses incidences sont encore bien présentes pour le peuple Vietnamien. De toutes les régions, c’est le centre du pays qui a connu une pluie ininterrompue de cet agent chimique, porteur de mort et de souffrance.

arme lourde musée de la guerre du vietnam- blog yoytourdumonde

Vietnam- Musée de la guerre à Saigon: Les armes lourdes made in USA sont très présentes à l’extérieur du musée.

munition guerre du vietnam - blog yoytourdumonde

Vietnam- Musée de la guerre du Vietnam à Saigon: Sans commentaire…

photo guerre du vietnam - blog yoytourdumonde

Vietnam- Musée de la guerre Vietnam à Saigon: Photo prise par des correspondants de guerre.

salle orange musée de la guerre du vietnam - blog yoytourdumonde

Vietnam- Musée de la guerre du Vietnam à Saigon: Entrée de la salle orange! L’horreur est derrière ces vitres.

 

Conseil pour visiter le musée de la guerre d’Ho Chi Minh

Alors quelques information et conseils pour visiter ce superbe musée de la guerre du Vietnam, (pour la question du logement, je vous donne rendez-vous sur ma page « Que faire et que voir à Saigon« ) intense en émotions:

  • Le musée des vestiges de la guerre du Viet Nam est situé en plein cœur d’Ho Chi Minh alias Saigon. Il se trouve plus précisément derrière le Palais de la Réunification de Saigon (Rue Vo Van Tan n°28, autre monument à visiter de la ville.
  • Le musée de la guerre du Vietnam de Saigon est ouvert tous les jours, donc du lundi au dimanche, de 7h30 à 17h. Attention, il y a une coupure pour la pause déjeuner!
  • Je vous conseille d’y aller le matin pour visiter l’extérieur (c’est à dire les avions de combats mais aussi les salles du rez-de-chaussé). L’après-midi il vous restera le premier étage.
  • Le prix du musée de la guerre du Vietnam est de 15 000VND soit 0,50 d’euro, bref vous n’allez pas devenir pauvre après l’avoir visité, mais riche de connaissances.
  • Et puis comme je l’ai écrit plus haut, apportez un ou deux mouchoirs!

Si vous avez aimé cet article, merci de cliquer sur ‘j’aime’ en dessous, de le partager ou d’écrire un petit commentaire. Cela ne prend que quelques secondes mais cela me fait très plaisir.

 

Yohann Taillandier.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.