Je prend de plus en plus mes marques du coté de Devonport. Ici, nous sommes tous dans le meme bateau, dans la meme galere. Que nous soyons blancs, blacks, asiatiques ou européen, garçons ou filles, nous sommes à la recherche de lueurs d’espoir pour concrétiser nos reves ! Je suis dans le lourd. Le tour du monde comme prévu ce jour en Australie. Il me reste a faire l’Asie, l’Europe Centrale et le Moyen-Orient, soit plus d’un an de voyage et donc il me faut 12 000 euros. Or il ne me reste plus que 7 000 euros sur mon compte. C’est donc à Devonport que mon rêve va se jouer. Tous comme les rêve de mes amis ; Tastu qui rêve d’étudier l’Anglais dans une grande université au Japon, je pense aussi à mon ami Coréen, Edih, qui lui rêve d’aller du coté de l’Espagne et de faire les féria, de Ben et de sa copine qui rêvent d’acheter une voiture et de faire le tour complet de l’Australie.

Australie-Tasmanie: Ce soir c’est Coréen!

 

Australie-Tasmanie

Australie-Tasmanie

Oui, ici nous avons tous des rêves pleins la tête. Mais le Working Visa peut etre aussi un vrai cauchemar. Et pour l’instant c’est bien ce sentiment qui nous anime. Moi il aura duré plus de 3 semaines. Une attente longue à la recherche d’un travail. Et si j’ai trouvé la perle rare, payé à l’heure dans une entreprise qui respect les backpackers, cela n’est donc pas forcement le cas. Combien de personnes dans l’hotel cherchent depuis plus de un mois… Pour beaucoup l’Australie c’est transformer à un enfer. Une perte de temps mais surtout d’argent. Il faudra calculer un jour, le nombre de poste vacant dans les fermes et le nombres de jeunes désireux de travailler. Si il y a encore deux ou trois ans il était assez aisé de trouver un boulot ce n’est plus du tout le cas. Et bon nombre de jeunes se retrouvent sans un rond, la concurrence devient féroce entre nous et quelques coups tordu peuvent meme pleuvoir !!! Il faut donc sans cesse trouver de nouvelle stratégie de recherche d’emploi.

Australie-Tasmanie

Du coté de Melbourne cela été plus que bouché et une concurrence des jeunes asiatiques impressionnantes faisant tomber les salaires, je me suis dirigé naturellement vers la Tasmanie. Cette stratégie, je n’ai pas été le seul à l’avoir. Et je me retrouve du coté de Devonport dans un hotel dénommé le « Tasman backpackers ». J’y suis resté 3 mois. Vers la fin j’ai même été le doyen de l’établissement. Endroit sympa, ou nous avons beaucoup rigolé, quelques fois pleurer quand le dos etait en souffrance ou lorsque les réponses négatives des fermiers se succedaient. Mais nous avons pour la plus part vaincu. Je pense à mes trois toulousains, Max, Remi et Marion. Je pense à Tastu, mais aussi aux 3 Poitevins. Robert l’Allemand qui a quitté l’aventure car n’ayant pas trouvé de job, l’Écossais qui lui aussi est repartie ruiné aux pays et sans un rond. Mais que de belles soirées nous avons passé. Je pourrai pas toutes les cités, mais l’idée la plus lumineuses fut de faire tous les samedis une soirée « repas internationale » avec la bande d’amis que je m’étais fais. Nous avons donc mangé Coréens, francais, Japonais, Allemand et Anglais.

Australie-Tasmanie

Australie-Tasmanie

Australie-Tasmanie


Australie-Tasmanie: Quand Yohann fait un Boeuf… par yoy21

 

Par la même occasion je voudrai remercier quelques personnes, Yohan, que j’ai rencontré le premier jour à l’hotel et qui m’a bien dit d’attendre mon tour car je trouverai ici. Merci à toi. Et puis les 3 Poitevins qui m’ont fait decouvrir « la cuisine », je suis a présent un « AS » du bœuf Bourguignon.

Australie-Tasmanie

Australie-Tasmanie

Australie-Tasmanie

Et puis tous les autres que j’ai rencontré , qui m’ont preté leur clés USB pour regarder des films ou « Games of Trones », ceux qui m’ont volé mon vin blancs…

Australie-Tasmanie

Australie-Tasmanie

Australie-Tasmanie

3 mois en Tasmanie, avec toutes cette bande, ce fut épiques et bien drôle. Le matin, des 4h45, oui je parle de vous deux Coline et Quentin,puis à la fin avec Pierre à chercher ou se trouver les précipitations pour enfin avoir un jour de repos. Et puis, de retrouver la centaine de « travailleurs » que nous etions le soir venu.

Australie-Tasmanie

Australie-Tasmanie

Australie-Tasmanie

Je suis arrivé à Devonport fin janvier, il faisait beau et chaud, 25 à 26°c, j’ai quitté la Devonport le 1 juin, et je peux vous dire que tous les mois de Mai fut bien plus dificile, travailler à 6h du matin dans une entreprise de carotte sous 1°c…. Cela n’a pas de prix…

Australie-Tasmanie

Australie-Tasmanie

Yohann Taillandier (http://yoytourdumonde.fr)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.