Voyage NICARAGUA: Therme avant ascencion du Volcan Concepcion

La décision est prise. Demain le Russe et moi montons le Volcan Concepcion à plus de 1600m d’altitude. Une marche tres difficile disent les locaux et meme les guides touristiques. D’ailleurs pour faire l’ascencion, il y a une obligation: Prendre un guide. Nous en avons trouvé deux, des jeunes locaux, frère et soeur d’un jeune de 20 ans qui bosse à l’hotel.

Nicaragua-Ile Ometepe: Avant de commencer la journée, un invité dans mes bras.

Nicaragua-Ile Ometepe: Près du petit hotel ou nous dormons. Je me rappel très bien de cette photo. J’ai prie le gosse en photo et après je me suis rendu compte que sa mère n’etait pas là et qu’il allait du coté de la route. Avec le zoom cela ne se voit pas, mais il était assez loin, j’ai eu tres peur pour lui.

Donc aujourd’hui, repos! Ce matin toujours avec le Russe nous avons visité une petite peninsule prèsente sur l’île appelé « Chaco Verde ». Au passage cet endroit connu de l’ile a également sa propre légence qui est très belle:

«Il était une fois un homme très grand, si grand que tout le monde le surnommait “Chico largo”, “le long garçon”. Francisco Rodríguez terrorisait les habitants du village de San José del Sur au sud de l’île nicaraguayenne d’Ometepe. Il y pratiquait la magie noire et pouvait transformer les êtres humains en animaux. Lui-même se métamorphosait parfois en cerf pour se promener à sa guise dans la forêt et s’y nourrir. Un soir, alors qu’il se mettait en quête de quelques mets sauvages, il fut surpris par des chasseurs. Gravement blessé, Chico Largo réussit à échapper aux chasseurs et se réfugia chez sa mère. Les potions et incantations qu’elle lui prodigua ne suffirent pas à lui redonner forme humaine. Il mourut de ses blessures. Souhaitant dissimuler le décès de son fils, Mamà Bucha l’enterra secrètement au bord du lagon Chaco Verde. Quelques jours plus tard, des voisins étonnés par l’absence de Francisco la forcèrent à avouer la vérité et à exhumer le corps du sorcier pour lui donner une sépulture chrétienne. Quelle ne fut pas leur surprise lorsqu’ils ne découvrirent dans la tombe que des vêtements maculés de sang…».

Nicaragua-Ile Ometepe: Arrivé dans les thermes.

Nicaragua-Ile Ometepe: Bé pour simplement prouvé que j’etais bien là.

Aujourd’hui, certains villageois sont persuadés que Chico largo hante toujours les lieux. Ce coin de l’ile est magnifique car cela peut etre vu comme un lac dans le lac. En faite, en saison des pluies cette partie est sous l’eau alors qu’en saison seche, cela devient un lac à part entière. Vous n’avez pas compris? C’est pas grave, mais sachez que cela est magnifique avec des oiseaux de toutes les couleurs, des singes hurleurs partout d’apres le Russe.

Nicaragua-Ile Ometepe: Ahhh les thermes.

Nicaragua-Ile Ometepe: Photo de groupe!

L’après midi nous faisons connaissance d’un homme d’une cinquantaine d’année Turque et travaillant au Qatar. Il nous a parlé de ce pays de fou en nous disant que nous pouvions y aller travailler. J’y pense de plus en plus, 5 ans au Qatar et tu peux revenir à Toulouse pour acheter ta maison. Julien t’es OK??? En plus ils doivent chercher des architectes! Nous partons tous du coté des thermes de l’ile d’Ometepe. Dire que les thermes sont naturelles seraient mentir, une tres belle piscine a été construite pour accueillir l’eau et on ne peut pas dire que l’on soit melangé avec la population locale car nous sommes qu’entre touriste. Helas.

Nous restons plus de 2h dans ce lieu, nous le quittons en dernier. J’ai appris par la meme occasion que mon appareil photo faisait des panorama en 3D, je suis dingue de cette option.

Nicaragua-Ile Ometepe: Ah panneau que nous n’avons pas en France. Route d’évacuation avec un volcan au milieu!

Nicaragua-Ile Ometepe: Route d’évacuation avant l’eruption du Volcan. Zone de securité. C’est bon maman, ne t’inquiete pas, je suis en zone sur!

Sur le retour, gros probleme, il n’y a plus de bus. Nous sommes obligé de marcher mais l’hotel est à plus de 10km et il fait nuit. On attend donc qu’une personne s’arrete pour nous prendre en stop. Helas au bout de 40min toujours rien; Alors l’eternel pro de l’auto-stop prend les devant en arretant une voiture.

Nicaragua-Ile Ometepe: Dans le pick-up que nous a trouvé Dorian, le conducteur a du nous oublié! Il faisait du 100km sur les routes. A faire tomber nos chapeaux.

On rentre à l’hôtel, j’achète la nourriture. J’ai pas été sur le net depuis une éternité car internet n’est pas très démocratisé au Nicaragua et en ouvrant « Le Figaro » je tombe sur: « La tuerie de Toulouse ». Je n’ai pas pu lire l’article au complet car l’électricité a encore été coupé une bonne partie de la nuit. Décidément les dîners aux chandelles ici se multiplient.

Nicaragua-Ile Ometepe: Je me couche en regardant le Concepcion. Pourvu que demain il soit degagé comme aujourd’hui. Et surtout pourvu que je puisse le monter avec le Russe sans probleme. Demain, les emmerdes commencent! lol

Yohann Taillandier

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.