T I K A L, 4 lettres et un chef d’œuvre!  Comme souvent dans ce tour du monde, je n’avais jamais entendu parlé de Tikal. La première fois que j’ai entendu parler de ces ruines se fut dans le Yucatán au Mexique près du site de Palenque. Différents tour-opérateurs programmaient des visites pour ce site. Si les mexicains faisait des visites pour un site du Guatemala, c’est que cela en valait certainement la peine…

« Les immenses pyramides de Tikal se dressent vers le soleil au dessus de la canopée de la jungle. Les singes hurleurs se balancent bruyamment dans les arbres vénérables; tandis que les perroquets et les toucans poussent leurs cris ». Voila ce qu’écrit comme présentation le Lonely Planet avouait que cela donne envie.

Guatemala-Tikal: Arbre sacré au Guatemala, mais j’ai perdu le nom…

Le réveil a donc sonné ce matin à …4h10! Record battu pour visiter un site. Non pas que Tikal se trouve loin de l’Ile de Flores mais il est bien plus préférable de visiter le site tôt le matin quand le soleil se lève. Alors le spectacle est tout simplement magnifique. Sauf qu’en janvier et février cela est un peu délicat car il y a un brouillard tenace qui ne part que vers les 10h. Je me suis donc levé tôt…pour rien!

Guatemala-Tikal: Premier batiment vu.

Guatemala-Tikal: Apres le premier batiment visité, premier animal…une mygale!

Alors pourquoi je parle de chef d’œuvre à Tikal? Tout simplement car ici les immenses temples aux pentes raides sont vraiment haut, plus de 44m. Et on y va essentiellement pour cela. Il y a aussi une autre caractéristique, c’est que Tikal se trouve vraiment dans la jungle, encore plus reculé que Palenque.

Guatemala-Tikal: Vision apres etre monté sur un petit temple.

Guatemala-Tikal: Apres 1h de marche et alors que le brouillard tend à desagreger, je peux voir au loin un temple.

Tikal se visite en une journée, j’ai mis 5 heures à visiter le site car je devais prendre le bus. Mais si je peux vous donner un grand conseil, dormez une fois près du site pour voir le soleil se coucher sur cette ambiance extraordinaire qu’est la jungle. J’ai fais l’erreur de repartir sur Flores, d’une je n’ai pas vu ce spectacle mais en plus je n’ai pas vu toutes les ruines.

Guatemala-Tikal: J’ai au depart commencé la visite avec un gtoupe d’americain et donc le tout était en anglais, vu ma tronche le guide m’a envoyé vers un autre guide (celui que vous voyez en photo) et j’ai donc visité le site avec un couple d’argentin. Sympa!

Guatemala-Tikal: Cette feuille est tres interessante. Notre guide nous a dessiner le positionnement des temples de Tikal. Or c’est exactement le meme dessin que…la Grande Ourse! Ils sont fort c’est Maya quand meme.

Car comme au Mexique, toutes les places, tous les temples, tous les édifices ne sont pas tout à fait encore dégagé. Et peut être qu’ils ne le seront jamais.

Un peu d’histoire

Quand vous arrivez sur le site, vous pouvez voir que ce dernier se trouve sur une petite colline surplombant des alentours marécageux. C’est certainement pour ceci que les Maya ont construit Tikal a cet emplacement mais aussi par l’abondance du silex utilisé pour les massues, les flèches et les couteaux. Vers 200 av J.C, un ensemble d’édifice fut bâti.

Guatemala-Tikal: Quelques edifices sont de nouveaux recouverts par la vegetation.

Guatemala-Tikal: L’un des temples de la Gran Plaza. Superbe non?

Alors qu’en Europe, l’ère chrétienne en est a ses débuts, la Gran Plaza de Tikal prenait forme. La ville de Tikal était devenue une importante cité religieuse, culturelle et marchande et surtout très fortement peuplé. Yax Ehb’Xooc fut le premier grand fondateur de dynastie qui gouverna et fera de Tikal une très grande puissance.

Guatemala-Tikal: La Gran Plaza

Alors que Teotihuacán (oui oui le site que j’ai visité au Nord de Mexico) et Tikal se trouve à des milliers de kilomètres, Tikal adopte les méthode guerriers et brutales. C’est à dire qu’au lieu d’affronter son adversaire en corps à corps, l’ennemi est encerclé. Ce qui prouve qu’une alliance entre Tikal et Teotihuacán fut établie. Tikal au 6eme siècle continue à se développer pour atteindre une population de plus de 100 000 habitants! Ce qui en fait l’une des plus grande villes au monde à son apogée.

 

Guatemala-Tikal

Si apogée signifie plus haut degrés de gloire, cela veut dire que la descente n’est pas loin. Et comme souvent chez les Maya c’est une guerre qui mis fin à l’apogée de Tikal, nous sommes alors en 562 et le roi de Tikal fut sacrifié.

Renaissance

Cependant le 26eme successeur de Yax Moch Xoc, rétablie la grandeur de la ville et surtout sa grandeur militaire. Et au 7eme siècle, Tikal régna de nouveau sur l’ensemble du monde Maya. Quand je dis sur l’ensemble du monde Maya, j’inclus le Honduras, le Guatemala et même le Mexique! Et justement c’est durant cette période que fut construite la superbe cité de Tikal qui se dresse devant moi.

Guatemala-Tikal

Guatemala-Tikal

Alors ma chers Lucette? Pourquoi alors que Tikal règne sans partage, oui pourquoi Tikal n’est pas réputait dans le monde comme la Rome Antique ou l’Égypte? Ma chers Lucette, à croire que les Mayas furent un peuple bien secret! Car là aussi et comme bon nombre de cité Maya, vers 900, l’empire de Tikal déclina en même temps que l’ensemble de  civilisation Maya dans un mystère total! Pour Tikal en effet, le mystère est encore bien d’actualité. Pas de révolution comme à Teotihuacán, alors que c’est il passé ici? Peut être qu’un jour, oui peut être qu’un jour on aura enfin des réponses…

Guatemala-Tikal:

Guatemala-Tikal

Demain deuxième partie de l’article sur le chef d’œuvre de Tikal.

Yohann Taillandier

 

A propos de l'auteur

Articles similaires

Une réponse

  1. Audrey

    C’est bien d’avoir visité ce site avant décembre 2012 ! ;o)
    C’est sûrement fascinant !! Bisous
    NB : tu la sors d’où cette horrible mygale ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.