Voyage au GUATEMALA: Cratère et lave du Volcan Santiaguito

Ce matin je me réveil d’une façon extrêmement bizarre. En plein rêve, j’entends ma mère qui m’appelle pour aller manger et je réponds « J’arrive », j’ai tellement répondu fort que cela m’a réveillé. En regardant le réveil, j’hallucine, ce dernier c’est arrêté pendant la nuit, et je dois être dans 10 minutes devant l’agence de voyage pour faire le ‘Parcours de la Mort. Car aujourd’hui je vais monter en direction du Volcan Santiaguito, un volcan actif au Guatelama. Au menu: Explosion volcanique et lave! Il faudra marcher 19h en deux pour se retrouver à dormir toute une nuit à 150m d’un cratère du cratère. Dans tous les sens du terme ce périple de deux jours sera un parcours d’anthologie.

Guatemala-Volcan Santiaguito: Apres les pâturages, l’herbe devient inexistence.

Guatemala-Volcan Santiaguito: Pour descendre le premier volcan j’ai trouvé une technique pour ne pas tomber, toboggan!

Je rejoint l’agence avec 15 minutes de retard mais finalement personne n’est encore partie. J’ai avec un moi un grand sac à dos ou je dois y déposer mes 4L d’eau mais aussi un sac de couchage, un matelas et des vêtements chaud. Euh, je commence a être de plus en plus soucieux, marcher avec un tel sac pendant 19h, c’est jouable? Surtout que la veille, Josh m’avait demande si j’avais l’habitude de grimper des montagnes à plus de 4 000m d’altitude? J’avais répondu un vibrant « Bien sur« . Il est vrai que de faire du stop entre Nogent et Saint Pierre la Bruyere dans les collines Normande doit être un bon entrainement. ptdr. Pourquoi j’ai dis OUI!!!!???


Guatemala: Volcan por yoy21

Il est donc l’heure de partir avec comme première difficultés Le Volcan Santa Maria qui se dresse à plus de 3 772 mètres d’altitudes. L’excursion commence véritablement du coté du petit village de Llanos del Pinal qui est à 5 km de Quetzaltenango.

Notre guide s’appelle Carlos, il est de la région et l’a connait comme sa femme. Il est guide depuis plus de 20 ans, l’expérience de ce dernier est rassurant.

Guatemala-Volcan Santiaguito. On a bien du mal à me reconnaitre! Dans les nuages, Yohann est dans les nuages…

Guatemala: Volcan Santiaguito: Paysage indescriptible. On se dirait tout droit sortie des films d’Hollywood!

1 heure de marche, 2 heures, 3 heures je commence à être un peu fatigué mais heureusement il est l’heure de manger. Le paysage est très contrasté. Durant les deux premières heures, il y avait pas mal de verdure et il y avait encore pas mal de paysans qui nous disaient bonjour sur les chemin. Puis depuis quelques temps, l’herbe à disparu, et nous sommes marchons dans  des paysages que l’on peut voir que près de volcan car nous sommes entrain d’escalader de la lave dure. Le déjeuner n’est pas très copieux de toutes façon chacun porte un repas donc fallait peut être mieux. Cela sera donc deux petites sandwich.

Le temps durant l’après-midi est entrain de changer. Généralement dans cette partie du globe, il faut très beau le matin mais dans l’après midi les nuages arrivent des sommets et traverses vallée et village. Le soleil revenant généralement en début de soirée. Comme une composition de musique sans fausse note c’est ce qui se passe. Il a fait beau ce matin et là nous sommes dans les nuages. Je ne vais pas m’en plaindre car j’ai très chaud et cela me donne un peu de souffle.


Guatemala: En route vers les Volcans. por

Je continue à marcher, bizarrement je suis toujours en dernière positon en ce qui concerne les descentes mais quand cela monte je suis celui qui a le moins de difficultés. Et puisque l’on monte l’après midi se passe très bien. Je suis très surpris de ma conditions physique car même le Lonely Planet ne recommande pas cette randonnée qui est pour le guide recommandé qu’au chevronnée. Donc c’est une info je pourrai faire l’Himalaya du coté de l’Asie! lol

La dernière partie de ces 8 heures de marche par contre se passe assez moyennement. Il ne manque que 5 mètres et je suis arrivé au campement ou nous allons dormir. Mais il y a un hic, Carlos est déjà bien loin, les Allemands sont derrière et je me retrouve devant une paroi en pierre qui s’effrite grave et cette paroi fait plus de 5m! Euh je fais comment pour monter la-haut avec mon gros sac en plus sur le dos? Je réussi à monter les 3 premières mètres mais les 2 derniers je ne vois pas ou poser les pieds ni les mains. Je me retourne et je vois le vide! Et là je me rappel que j’ai un peu peur du vide. Mes jambes commencent tres sérieusement à trembler. Je hurle « Carrrrrrlllllllooooosss » mais celui ne m’entend pas. Les Allemands arrivent et me voient paniqué. Je reste comme cela plusieurs minutes qui me semblent une éternité. Finalement je réussi a mettre tout mon poids a même la paroi pour pas que celle-ci ne tombe sous mon poids et trouve une ou deux prises sans tomber. J’arrive à monter et à trouver le campement! Carlos est assis et nous attend! Je le tue de suite ou pas?

Guatemala-Volcan Santiaguito: Photo prise entre le campement et le cratère Santiaguito.

Guatemala-Volcan Santiaguito

Guatemala-Volcan Santiaguito: Eruption

Pas trop le temps de réfléchir, nous devons monter les toiles de tente. Cela se fait en 20 minutes. Il y a énormément de nuage, j’espère que l’on verra quelques eruptions. Marcher 18h en deux jours pour rien, je serai terriblement déçu! Carlos est d’ailleurs pas très optimistes au niveau du temps. Il nous explique que nous sommes dans un point stratégique en ce qui concerne la météo. A notre droite se trouve le Pacifique et les nuages qui sont sur nous arrivent de la-bas. Et sur notre gauche, d’énorme nuages arrivent des terres. Résultats les masses se rencontrent et cela fait parfois des orages d’anthologie! Si cela peut attendre demain cela serai cool. Déjà qui neige à Toulouse et je vois pas ce spectacle.


Guatemala: Volcan por yoy21

Et en terme de spectacle si nous voyons rien on entend un bruit énorme qui provient du cratère.  Un bruit qui se caractérise par des grondements incessant on dirait qu’un avion est dans le ciel sauf que le bruit ne s’arrête pas et à même tendance à s’intensifier, c’est impressionnant surtout que l’on voit rien.

Et puis au file du temps, les nuages se déchirent et on peut voir LE SPECTACLE, le cratère du volcan Santiaguito. Et à peine les nuages partie, un grandement de folie! UN BRUITS VENANT DU PLUS PROFOND DE LA TERRE. On se retourne et là une ÉRUPTION DE FOLIE! Un bruit énorme comme si toutes la tension qu’avait gardé le volcan été évacué dans un grandement assourdissant! Et une ÉNORME fumé qui s’élance du cratère! Cela dure depuis plusieurs minutes. De la fumée partout dans le ciel. Vous pouvez voir la vidéo, c’est de cette éruption que je parle.

Guatemala- Volcan Santiaguito: Éruption

Durant toute la fin d’après-midi on a pu voir plusieurs eruptions de plus ou moins grandes taille. Avec toujours ce bruit et ces fumés. Et en parlant de fumer à chaque fois qu’il y a une éruption il y a des cendres qui tombent du ciel! Sympa pour les poumons.

Guatemala- Volcan Santiaguito: On peut voir une vision des différents volcans.

La nuit arrive et là c’est LE spectacle. Pourquoi? Car nous avons toujours des eruptions toutes les 25 minutes mais surtout avec la nuit nous pouvons voir LE MAGMA. C’est impossible de vous dire comme cela est magnifique. L’éruption envoie de la lave à plusieurs mètres de hauteurs puis redescend.

Guatemala- Volcan Santiaguito: Le campement

Guatemala- Volcan Santiaguito: Le soleil se couche, place au spectacle du magma!

On a mangé en regardant ce spectacle. Mes jambes ne me font pas mal, très franchement cela valait le coup de marcher 9h! La nuit fut d’une toute autre teneur. Nous nous sommes tous couché vers 23h sous une dernière explosion que seul Carlos a vu, tous le monde été déjà dans les tentes! Dommage vu le hurlement de Carlos et le bruit que cela a fait, on a tous bien compris qu’ont avaient loupé la plus grande éruption. Enfin, j’ai pas tout louper! Car j’ai été malade toute la nuit mais alors toute la nuit! Et justement vers les 5h du matin alors que j’étais encore dehors et plié en deux, j’ai pu voir l’éruption la plus importante des deux jours. Un bruit à faire craquer le sol et de la lave a perte de vue. J’ai même eu peur qu’une pierre me touche tant l’explosion fut intense.

Guatemala- Volcan Santiaguito: Éruption avec le magma qui s’échappe. (Photo prise par Martin l’un des Allemands car mon appareils photos n’a pas un gros objectif, je dois investir.)

Guatemala- Volcan Santiaguito (Photo prise par Martin l’un des Allemands car mon appareils photos n’a pas un gros objectif, je dois investir.

Demain, on va marcher à quelques mètres du cratère, c’est a dire à 5 ou 6 mètres. Carlos est vraiment taré mais il dit qu’il n’y a pas de soucis. On verra, en tous cas j’attends avec impatience d’aller aussi près pour voir encore de plus pres le magma. Oui j’abuse un peu à 150 mètres du cratère c’est déjà sympa!

Guatemala- Volcan Santiaguito

Yohann Taillandier (http://yoytourdumonde.fr)

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.