Je vais être honnête, Sant Clara n’est pas une belle ville. Les beaux bâtiments ne sont pas nombreux et la ville a peu de charme. Cependant si on ne vient pas à Santa Clara pour la beauté de la ville, cette dernière n’est pas en reste dans certains domaines.

Cuba-Santa Clara. Je n’ai jamais dis qu’il n’y avait aucun bâtiment coloniaux. En voici un sur la place principale. A noter qu’a Cuba, les très beaux batiments qui en France serait des banques ou autres, ici il s’agit a l’intérieur d’école, crèche ou bibliothèque…chacun son programme, mais moi j’aime bien le principe.

Cuba-Santa Clara: L’hotel ou j’ai loge, le premier et le seul hôtel ou j’ai loge a Cuba. D’ailleurs ce n’est pas qu’un hotel, ce dernier a joue un rôle particulier durant la révolution cubaine car c’est le batiment le plus haut de la ville. Il se trouve également sur la place principale. Pour ceux qui ont une excellente vue, regarder tout en haut a droite et vous pouvez apercevoir des troues de balle. Euh oui oui, je confirme c’est bien des troues de balle, et sans jeu de mots en plus.

En effet, Santa Clara est réputé à Cuba pour être l’une des villes les plus ouvertes du pays ou il fait bon vivre grâce notamment à son université. Ici donc la fête et la culture se conjuguent parfaitement au présent. En semaine,  Santa Clara grouille de petit concert et les bars et discothèques sont pris d’assaut. C’est également une ville très sportive, l’année dernière l’équipe local a remporté le championnat de base-ball cubain, sport incontesté et incontestable du coté de Cuba.

Cuba-Santa Clara: Partie de Base-Ball

Et puis bien sur, les nombreux touristes s’arrêtent pour son Histoire. Santa Clara s’est réveillé un beau matin sans le savoir avec l’histoire. Quand quelques révolutionnaires ont eu comme consigne de stopper un train blindé remplie de munition et de militaire. Ce train avait pour but de donner un deuxième souffle au dictateur Batista. A la tête du groupe, un révolutionnaire qui fera l’histoire de Cuba et de la révolution, un argentin nommé Ernest Che Guevara.

Architecture, cigarette et sport

En qui concerne l’architecture, la promenade de Santa Clara est plus que simple, il vous suffit de faire le tour de la place principale. Et puis c’est tout ! Mais que la place principale est belle. Et puis, je dormais et me réveillé chaque matin pendant 3 jours sur celle-ci car pour la seule fois de mon périple à Cuba, j’ai dormi dans un hôtel : L’hôtel Santa Clara libre, moins chers que les casa particular et surtout ayant joué un rôle durant la révolution pour y être le bâtiment le plus haut de la ville. De ma chambre en relevant la tête, je pouvais voir encore les multitudes traces de balles sur le bâtiment. Ma première journée fut donc de déambuler dans cette ville et tenter d’éviter les gouttes. Car encore une fois : Il pleut ! Décidément, je suis censé être en saison sèche et je suis déjà a 6 ou 7 jours de pluie.  A l’inverse quand il y a soleil, il tape vraiment fort, je n’ai jamais été autant bronzé de ma vie ou peut être une fois tout petit quand j’étais partie avec la famille du coté du Verdon.

Cuba-Santa Clara: Partie de base-ball qui a vu la defaite du champion de Base-ball, Santa Clara et en plus a domicile.

Si la visite de la ville se fait en 30 min, je vous conseil la visite de la Fabrica de Tabaco Constantino Perez Carrodegua de Santa Clara. Vous pouvez payer l’entrée directement à l’entré de l’usine. Ou vous pouvez passer par une agence. La différence est peut importante. Et là vous passez 30 minutes à 1 heure dans une entreprise cubaine, ce qui est assez difficile d’habitude. On m’a appris beaucoup de chose sur la fabrication des cigares cubains. Je suis très surpris d’entendre qu’il y a autant de variété mais que surtout tout y est naturel ! En effet, en voyant les différentes étapes il n’y a aucun produit toxique :
–    On commence par prendre des feuilles et les roulés
–    On met un produit d’un arbre cubain pour coller le tout
–    Le cigare passe devant une petite machine pour voir la pression qui se dégage des deux extrémités du cigare
–    On met une dernière feuille sur le tout
–    Et enfin, des personnes sont formées pour classer selon les couleurs.

Cela est tres instructif et mais au bout de quelques minutes je regarde du coté des nombreux autocollant présent dans l’entreprise. Et là SURPRISE : Il y en a plusieurs mais du même syndicat : LA CGT. Et je ne peux pas me tromper car il y a écrit LA CGT du 93, de Paris…. Ah cela me fait penser aux années Nespresso ! Allez Yasmine négocie, négocie !!!

Enfin, il faut absolument voir un match de base-ball. Tous les soirs la télévision retransmets les parties de base-ball et cela est regardé par des millions de cubains. Fidel Castro en est particulièrement friand, c’est d’ailleurs sons sport préféré. Le deuxième jour, je me dirige donc du coté du Stade de Santa Clara, l’équipe s’appelant ici : Villa Clara, ne me demandais pas pourquoi, je n’ai pas réussi à avoir la réponse. Ne pensez pas non plus qu’un match de base-ball dur 30 minutes à 1h. C’est au départ ce que je pensais, mais au bout de 4h de jeu, j’ai bien crue que j’allais y passer la nuit, je crois que le match a duré plus de 5h et à été perdu par…Santa Clara qui est pourtant Champion de Cuba.

Ernesto Che Guevara

Je suis resté 4 jours à Santa Clara, ma dernière journée aura été la découverte de tous les sites liant la ville a Ernest Che Guevara. Il y a bien sur beaucoup de chose à voir. Mais 2 sites son incontournables, à savoir au sud –ouest de la ville le mausolée et le musée du Che. Je vous conseil le musée qui est en plus gratuit. A l’intérieur, il y a plusieurs photos, lettre, vêtement du Che. C’est vraiment tres tres émouvant ! J’ai même pleuré (oui oui, j’ai bien eu honte !) donc j’ai pleuré devant la lettre qu’a écrit Fidel Castro à la population cubaine pour lui annoncé la mort de son héros. Outre le musée et le mausolée ou se trouve les reste du Ché découvert en Bolivie, il y a l’édifice par lui-même avec une superbe et très grande esplanade avec statue et texte du Ché et au loin on peut entendre des chansons écrites par différents artistes en hommage à Ernesto Che Guevara.

Cuba-Santa Clara. Monument en hommage au Che.

Enfin, il faut absolument passer devant « el monumento a la toma del tren blindado ».  C’est ici que le 29 décembre 1958, 18 hommes en armes ont fait dérailler le train blindé transportant 350 soldats à destination de La Havane pour mater l’opposition à Batista. La bataille n’a duré que 1h30. En allant sur le site vous pouvez voir les wagons qui ont déraillé sur le même emplacement et voir le bulldozer utilisé par les guerillos pour bloquer la voie est immobilisé le train.

Cuba-Santa Clara. Le 17 octobre 1997, Fidel Castro alluma une flemme sur le mausolée du Che en hommage aux héros de la révolution. Cette date n’est pas anodine car la dépouille du Che n’a été découvert qu’en 1997 dans une tombe collective en Bolivie.

De cette bataille, Santa Clara fut la première ville cubaines a infligé au dictateur Batista sa première grande défaite en décembre 1958. Pour bon nombres d’historien si ce train remplie de munition et de soldat avait continué son chemin jusqu’à la Havane, l’histoire aura pu basculer de l’autre coté. Il n’en fut rien et le Che devint un héros national.

Cuba-Santa Clara: La statue en bronze du Che

 

Depuis ce jour, Le Che a continué sa lutte contre la pauvreté et pour la liberté des peuples d’Amérique. Héros donc de la révolution cubaine, l’homme a toujours lutté pour la liberté des pays du tiers monde, il est notamment partie en Afrique et en Amérique Centrale. Il fut ministre à Cuba de l’Industrie mais aussi Président de la Banque de Cuba. Enfin, on peut encore entendre son discours devant l’ONU ou il représentait Cuba. Ennemi des USA, il est devenu  l’ennemi public N°1de la CIA! La suite, nous la connaissons, il fut prisonnier et assassiné.

Yohann Taillandier (http://yoytourdumonde.fr)

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.