Je dois rester une journée de plus à El Fuerte. Pour être honnête, j’y suis plutôt obligé. Le train que je veux prendre passe que le Mardi, Vendredi et Dimanche, car je veux absolument prendre la ligne de Chemin de fer Los Mochis-Chihuahua avec la population et donc prendre le train de 2eme classe, celui de 1ere classe, beaucoup plus chers passe tous les jours. Je vais donc attendre une journée de plus et je vais en profiter pour découvrir la région.

La météo sur El Fuerte est tous simplement extraordinaire, il fait 37°c, un ciel bleu azur et un soleil qui rayonne sans partage. Je dors à l’hôtel San José, le propriétaire est une crème! Son arrière, arrière grand père été français, et il recherche désespérément ces origines. Il m’a prêté un VTT hier pour découvrir la région et la encore des le matin il est au petit soin (dans la soirée nous avons cherché des réponses à ces question. Son grand père s’appelait Mallen Francis ou Francisco). Quand je dis au petit soin c’est qu’il m’a concocté un programme pour découvrir la région et notamment les pétroglyphes, des écrits indiens d’une période bien révolu car de la période des Mayas apparemment). Je prend eau, sac et c’est partie pour de la marche sous 37°c, j’addddooorrree!

La randonné commence mal, j’ai du loupé une bifurcation, je me retrouve entre deux fermes, complétement paumé sur un terrain qui me donne plus envie de courir et de crier, que de regarder le beau paysage! En effet, je me retrouve sur un terrain avec des herbes sèches d’au moins 1 mètres de eau. J’essaie d’entendre sous mes pieds si un certain animal au doux nom de « serpent » passe à coté de moi. Et des frayeurs j’en ai eu, notamment de la part de lapin qui sautaient aux derniers moments. 30 minutes à marcher comme cela et je me retrouve devant un file barbelé, si c’est sur je suis dans une propriété privé! Vite je saute et je retrouve le chemin de la rivière et des pétroglyphes.

La rivière que je traverse est vraiment belle, une superbe eau et un magnifique pont que je traverse! Je me retrouve dix minutes après devant un panneau me disant que je suis sur une zone archéologique, tous se passe bien!

Mygale et taureau: Sauve qui peut…

Et là c’est un peu le drame, deux routes, j’ai pas de plans bien sur mais puisqu’il y a une voiture qui prend vers la droite, je la suis, cela doit être une voiture avec des touristes dedans (euh on peut m’expliquer pourquoi je ne suis pas dans la voiture!!!lol). Pour marcher, je marche! 30min, 1h, 2H et je commence à m’inquiéter car je suis paumé! La vie est pourtant bien présente. Je me retrouve sur un chemin de sable devant une mygale complétement grillé! Ahhh c’est donc là, ici même que c’est petite bête vive! J’aurai aimé le savoir avant! Donc je dois faire attention aux serpents, aux mygales, en déconnant je me chante une chanson: « Promenons-nous dans les bois pendant que le narco n’y est pas » car je suis dans une zone ou son présent les narcotrafiquants! Bref, j’essaie de me faire rire un peu, mais je reste un peu inquiet surtout que je ne vois rien, pas de panneaux et encore moins de village!

Et arrive le GRAND MOMENT, je vois au loin une vache morte, je jubile, moi qui voit rien depuis des heures je vais pouvoir prendre des photos, c’est pas tous les jours que l’on voit une vache morte dans la nature avec peau et os! Je prend une photo, lève la tête et…je me retrouve nez à nez avec un putain de taureau! Yohann et le taureau 5m d’écart! Et la je peux vous dire que je bouge pas. Je réfléchie, est ce que dans un livre que l’on m’a offert à Toulouse (Aurelie et Benjamin) il y un chapitre sur: » Comment faire devant un taureau »?! Mince je m’en souviens plus. J’hésite à me mettre par terre comme dans les corridas complétement couché mais j’ai peur qu’il me transperce le corps avec ces énormes cornes! Je bouge toujours pas, et lui non plus! 1min, 5min, 10min, 15min… ENFIN, il décide de faire demi tour, je peux respirer!

Bonjour Madame la mygale…

Je me jete à l’eau…

Je prend le chemin du retour, me perd au moins une dizaine de fois, je tiens à dire que je n’ai pas vu une seule fois les pétroglyphes. Mais je peux respirer, il est 16h et j’arrive devant la rivière. J’ai chaud et même très chaud et je fais quelques chose que je fais très rarement car l’eau de la piscine à 25°c et pour moi  trop froide, et bé là, je retire toutes mes affaires et je me suis jeté à l’eau! Elle était TROP BONNE! Et je peux pas vous dire, mais que c’est bon ce sentiment de liberté! Je suis aux anges! Je m’éclate à plus de 10 000km de la France, je suis dans une rivière, il fait 37°c! Que c’est bon la vie…

Et le fameux face à face avec le taureau!!!

 

Yohann Taillandier (http://yoytourdumonde.fr)

 

A propos de l'auteur

Articles similaires

2 Réponses

  1. Lucie

    Salut Yo!
    Je prends ton voyage en cours de route et je suis ravie de te lire, de voyager avec toi grâce à tes jolies photos.
    J’imagine que tu as dû faire des choix et cela explique sans doute pourquoi tu as choisi de ne pas aller en Afrique.
    J’ai hâte que tu sois en Asie, je pense que ce sera mon prochain voyage; Chine ou japon si je gagne le concours des billets d’avion organisé par le gouvernement japonais pour faire redémarrer le tourisme.
    Je te souhaite de vivre plein de beaux moments, de faire plein de jolies rencontres et d’emmagasiner un max de souvenirs.
    Je te lirai depuis la Provence !
    A bientôt
    Lucie

    Répondre
    • yohann

      Salut ma Lucie! Quelle TRES BONNE SURPRISE ton message! Alors tu deviens quoi? Toujours avec le mec que tu nous avais presenté…que tu avais rencontré à Paris? Des nouvelles de ce du BTS? Euh l’Afrique se fera mais a voir, car moi aussi je suis plus celibataire donc, je dois prendre en consideration le choix du copain qui est à Toulouse en stage. J’espere que l’on fera l’Asie ensemble. Moi aussi, j’ai hate d’etre en Asie. Là, j’attaque Cuba dans 6 jours…cela va etre un grand moment je pense egalement. Il a fait quoi le gouvernement Japonais, un concours pour venir au pays du Soleil Levant?
      Bisous Lucie, et donne des nouvelles!
      Yohann

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.