Voyage à CUBA: Que faire et que voir à Trinidad

Quel titre! Si vous pensez que je vais écrire de nouveau une belle carte postale de Trinidad, la réponse est dans le titre. Je ne reviens pas sur mes mots d’hier. C’est vraiment une superbe ville. Elle a une âme s’est certain, déambulait dans ses rues et voir le quartier historique fait du bien, toutes les couleurs, toutes les boutiques, un vrai régal! Mais comme indique le Lonely Planet, Trinidad a aussi son coté sombre.

Cuba-Trinidad: Photo prise de la place principale.

Cuba-Trinidad

Ce matin, je me réveil à 8h car j’ai RDV avec Ivan, propriétaire de chevaux pour faire une randonné dans la Vallée de Trinidad. La promenade devait durer toute la matinée avec quelques lieux intéressants comme : la traversée de la Vallée des Indiens, voir une superbe cascade, se baigner et voir un champ de canne à sucre plus la transformation de la plante en une boisson. Le tout pour 10cuc au lieu de 25 soit 7 euros ! J’arrive au point de rendez-vous et Ivan est déjà présent. Première sensation, après mon périple de 7h à cheval il y a de cela un mois dans le nord du Mexique, Ivan est persuadé que je fais du cheval en France depuis Mathusalem! La première heure se passe très bien, j’ai même la chance de voir un train d’une autre époque. Superbe paysage que je traverse. Au bout d’une heure, je croise un groupe de 4 australiennes.

Changement de guide, le cauchemar commence

Et là, stupeur, plus d’Ivan, le guide des 4 australiennes m’annonce que je dois continuer avec eux. Bon c’est cool, je vais pouvoir faire des connaissances avant de partir en Australie pour 1 an. Mais au bout d’un certain temps je deviens un peu excédait contre le guide qui n’arrête pas de frapper mon cheval pour que celui-ci avance plus vite alors que je suis entrain de prendre des photos. La promenade devient non plus une promenade mais un circuit de rallye, pas le temps pour prendre des photos, pas de temps pour regarder la nature. Il a un rdv ou quoi ce guide !!!  Arrive le point culminant de non retour lorsque pour la énième fois je veux prendre un sommet en photo, et que le guide tape mon cheval, le résultat ne s’est fait pas fait attendre. Je me prends un arbuste pleine face avec des piquants en guise de branche. Le guide me dit alors que je dois manipuler mieux la corde pour tourner à droite et a gauche, il va voir ce n’est pas la corde que je  vais manipuler, mais une droite pleine face ! Ivan m’avais promis de rester avec moi et de me faire tout découvrir en m’expliquant  le tout, là je n’ai qu’un mec qui dit pas un mot et qui fais une course.

Cuba-Trinidad: Début de la promenade en compagnie de mon cheval et d’Yvan.

Cuba-Trinidad: Le chemin de fer qui passe au même moment. Sympa juste pour la photo!

La CUC Attitude

Après plus de 1h30 de cheval, nous arrivons du coté du Parc. Et la surprise, toujours mauvaise, on doit repayer 1cuc pour les chevaux ! Heureusement que j’ai prie 1cuc, je n’avais pas été prévenu de cela. Je paie et derrière moi j’entends quelques mots de français. Je me retourne et je tombe sur deux français qui commencent à monter en pression contre la somme de 1cuc ! Je discute avec eux et là ils me font bien rire quand ils me parlent de Cuba et de la CUC Attitude !!! Ouiah c’est vraiment un peu cela, mais plutôt, je ne dirai pas cela de Cuba mais de Trinidad. La cascade est beaucoup moins importante que sur les photos d’Ivan mais bon je ne suis pas surpris de ce nouveau petit mensonge. Le lieu est quand même superbe. La cascade donnant sur deux piscines naturelles et nous sommes autour de grotte, avec en plus un cubain présent qui joue parfaitement de la guitare. Les australiennes veulent faire voir de quoi elles sont capable et donc décident de plonger d’un rocher à plus de 4m. La première fait un plat d’anthologie !! Les 3 autres mettront 10min pour faire de même. J’ai mi 5 minutes à sauter car s’est beaucoup plus impressionnant qu’au plongeoir de 5m de la Piscine de Nogent le Rotrou. Apres 2h de farniente, les guides nous demandent de nous rhabiller pour le retour.

Cuba-Trinidad: La piscine naturel, rien de mieux que de s’y baigner. Après tout, il fait plus de 30°c dehors.

Cuba-Trinidad: Et non mesdames, ce jeune cubain n’a pas qu’un physique, il chante aussi parfaitement. Mais j’ai surtout prie cette photo car il ressemblait comme deux gouttes d’eau à un pote de travail.

Attention arnaque !

Le retour a été plutôt mitigé. Quand j’ai entendu que le guide demandait aux australiennes, si elles voulaient aller voir la canne à sucre, j’ai compris qu’il voulait se débarrasser de nous le plus vite possible. Arrivé à ma latitude, le guide me demande si je veux aller voir le champ de canne à sucre, je réponds que oui, mais lui me répond qu’on n’ira pas ! Alors là, grosse engueulade devant des australiennes ne comprenant pas trop ce qui se passe. Le guide me sort que le prix pour aller voir le champ et le processus de transformation de la canne a sucre n’est pas dans le prix que les australiennes ont payé ! Je lui rétorque, que je fais la promenade pour voir cela. Je pense avoir gagné la partie quand je me rends compte qu’on n’est pas dans la bonne direction. Nouvelle engueulade ! Ivan, si je te vois à mon retour tu vas prendre chers ! Hélas, je dois rendre le cheval et je ne vais pas revoir Ivan de la journée (mais pour la petite histoire, je l’ai revu le lendemain, discutions houleuse!)

Cuba-Trinidad: J’ai fini la journée dans un musée. Et ce dessin m’a fait froid dans le dos, il correspond au nombre d’esclaves que l’on pouvait mettre dans un bateau!

Cuba-Trinidad: En pleine guerre d’indépendance vis à vis de l’Espagne, les premiers drapeaux apparaissent.

Le reste de la journée se passe plutôt tranquillement, j’ai rendez-vous à 22h avec les australiennes et les français à la « casa de la musica ». En attendant, je commence à préparer mon film sur Cuba le temps étant à la pluie maintenant du coté de Trinidad, je me repose un peu dans ma chambre.

Acte 2 : le cauchemar en pleine nuit vole de la camera

J’arrive à 22h à l’heure prévue pour voir les français et les australiennes mais il y a trop de monde, en plus j’arrive à 22h30 après avoir parlé pendant des heures avec la propriétaire de la casa particular car ce soir il s’est passé un miracle : j’ai bien voulu payé 6cuc pour manger à la casa, je n’ai pas mangé ma 40ème pizza mais une langoustine préparé par une reine de la cuisine. Arrive 23h, je décide de rentrer, mais sur le chemin je tombe sur un cubain qui me demande l’heure et commence une très bonne discutions, sur la France, sur cuba. Les discussions sont vraiment intéressantes avec ces étudiants cubains. Il est 0h00 et pour éviter que la police ne nous pose trop de question, nous terminons la discutions à son hôtel. Avant de rentrer à l’hôtel, je regarde tous ce que j’ai dans mon sac, ma camera est présente. A 3h à l’heure de partir, mauvaise surprise, non TRES MAUVAISE SURPRISE la camera est absente de mon sac ! Je suis sur à 99% d’être rentré dans l’hôtel avec ma camera alors elle ne peut être que là. Sauf que les deux compères ne bougent pas ( l’étudiant et sa copine), me disant qu’elle a du tomber dehors ! LOL. Ils regardent a droite et a gauche dans l’hôtel et me font remarquer qu’il n’y a vraiment rien ! Je commence a me demander si j’avais vraiment ma camera avant de rentrer. Je sors dehors, regarde le nom de la rue te le numéro et leur dit que c’est la dernière chance, mais toujours pas de réaction ! Là je commence a devenir dingue ! Merde ! Je me dis que je ne vais pas pouvoir continuer ce tour du monde si ce n’est pour ne pas revenir avec des souvenir et puis repayer 300 euros pour une camera non merci ! Je rentre de nouveau dans l’hôtel, depuis 30 minutes, je cherche cette camera. Je regarde sous le lit, ils auraient pu la cacher, mais rien ! Je prends la direction des toilettes et de la poubelle ! OOOOOOOooooooohhhhh   quelle TRES BONNE SURPRISE de voir ma camera sous une tonne de papier toilette !! Bé oui, j’ai mis la main pour la récupérer quand même !!! Je sors triomphant, ou plutôt je cache la camera dans une poche de mon pantalon mais l’un des deux remarques que je l’ai trouvé et l’un me dit : Ahhh bé félicitation tu as gagné le jeu ! Le jeu je n’y crois pas une seule seconde ! Et je repense à la phrase que m’avait dit un cubain le premier soir : « Les cubains ne sont pas mauvais, mais ils peuvent faire des choses mauvaise à tes yeux », normalement il parlait de la prostitution omniprésente. Et le vole ? Je leur dit la même phrase en leur disant que je n’irai pas voir les flics mais qu’ils ont de la chance d’être tombé sur moi.
3 mois de voyage sans aucun mais alors aucun soucis, pas une seule fois je ne me suis senti en insécurité, pas une seule j’ai eu des problèmes mais Trinidad me fait repenser que je dois être vigilant ! Demain est un autre jour, heureusement !

Cuba-Trinidad: Allé sans rancune pour Trinidad, plusieurs jours après cette journée « noir », je ne me souvenais plus de rien….

Yohann Taillandier (http://yoytourdumonde.fr)

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.