Je suis à New York depuis un jour et demi et j’ai une drôle de sensation. J’ai vraiment l’impression que je ne vais pas réussir à faire tous ce que je souhaite réalisé en 6 jours. J’ai 2 listes, sur la première 7 sites incontournables de New York, du genre pas besoin de venir si ce n’est pour ne pas les voir. La 2eme liste est beaucoup plus large, elle compte 23 sites. Ces derniers ont été sélectionné il y a de cela plusieurs mois quand j’avais fais une recherche approfondi de New-York. Seulement dès le réveil, je me dis que j’ai encore vue trop gros et qu’il n’y a que deux solutions soit j’essai de tout voir le plus vite possible et j’ai des pieds qui ressemble à 2 chênes à la fin de la journée ou je fais les 7 sites incontournables et in challah, le reste on verra…

 

Vue panoramique de Manhattan, superbe non?

Dois-je vraiment mettre une légende?

Dans ce choix cornéliens, je décide de ne pas choisir au finale. Quand je fais un site je le fais bien mais je vais essayer de ne pas perdre de temps. Résultat Adieu grasse matinée pour au moins 5 jours ! Ce matin j’ai donc mis le réveil à 7h30, faut que je fasse un tour du monde pour me réveiller si tôt, à Nespresso je me levé à 8h30 et les derniers jours à Toulouse à 7h30 pour beurrer le petit déjeuner de ma moitie ! Et oui, je suis un  homme à marrie !

J’aime pas trop être en photo mais on me l’a souvent reproché et puis faut bien que je prouve que c’est bien moi qui voyage!

Je prends le métro qui se dit Subway (la première fois tout français se trompent avec le restaurant, ou peut être il n’y a que mois !) Donc je prends le subway, direction le Sud de Manhattan, je commence à bien me repérer dans la ville. Mon hôtel se trouve à l’Ouest de Manhattan sur la 88eme, je suis voisin avec Central Park. Je m’arrête à la Station  South Ferry, car je vais prendre le ferry de Staten Island. Ce bateau est connu des New Yorkais mais peut être encore plus des…touristes ! Car il permet de relier Manhattan à Staten Island de façon gratuite et les touristes de voir la Statue de la Liberté qui n’est pas très loin. C’est donc de ce ferry que j’ai vu « la grande dame » la première fois. Aujourd’hui, la flotte transporte plus de 19 millions de passagers par an, il faut donc y aller tot si on ne veut pas perdre de temps dans des files d’attentes interminables. Du ferry le spectacle est de toute beauté avec la Statue de la Liberté mais aussi un panorama de Manhattan dans son ensemble ! Par manque de temps je décide d’embarquer sur l’ile et de rembarquer…30 secondes après ! Mais avec plus de temps un voyage sur l’ile en vélo, ne m’aurait pas déplu.


En regardant la carte, je me rend compte que Brooklyn est juste a coté, je prends donc le métro (encore merci Simon pour ce ticket illimité pour 7 jours, il a été utilisé comme il se doit). J’arrive à Brooklyn et je suis surpris par le changement de décors par rapport à Manhattan, les rues sont assez étroites et surtout il y a de très long trottoir avec des arbres partout, oui c’est cela, se sont les arbres qui me surprennent le plus à Brooklyn ! Des arbres partout, le soleil tape mais je ne ressent rien car les arbres le cachent complètements. Je continue à marcher et à faire la visite que me propose le Lonely Planet. Et en allant sur la droite dans un petit parc je me retrouve avec en face de moi tous les grattes ciel de Manhattan, je prends plein de photo. C’est super moi qui veut des grattes ciel à Toulouse, je trouve cela vraiment splendide.

Le célèbre Pont de Brooklyn juste derrière moi.

Le pont de Brooklyn est devant moi, premier suspendu en acier, il est une véritable icône de New York. Il fut inauguré en 1869 et entre les deux rives fait plus de 486 mètres, ce qui en fit le pont le plus long du monde ! Son histoire est assez tumultueuse, son dessinateur fut écraser, heurté par un ferry et mourus du tétanos avant que les travaux commence. Casse la ne tienne, le fiston reprend le projet, lui fut alité de nombreux mois suite à une chute et il fut remplacé pendant ce temps par sa femme ! Durant les travaux plus de 20 ouvriers son morts sur les 14 années de construction ! Et ce n’est pas tout, le jour de l’inauguration, un plaisantin aurait hurlé « Le pont s’écroule » le bilan est dramatique : 12 morts à cause de la bousculade ! Je continue la découverte en passant sous le pont de Brooklyn et en prenant le pont de Manhattan. Toujours des vues extraordinaires et je comprends pourquoi tant de films sont tourné ici. Je traverse le Pont de Manhattan et là surprise je tombe sur…Chinatown.  Il ne faut pas être devin pour le voir, il y a des magasins chinois partout, à perte de vue ainsi que des temples ! C’est vraiment dingue, New York est une mosaïque de quartier et la séparation entre certains quartiers est très impressionnante. Là aussi je fais la visite du Lonely Planet entre petite ruelle pour éviter les fantômes, les temples et les édifices. Je marche dans Chinatown comme un gosse aurait un nouveau joué !

Statue prise en photo dans le quartier de Chinatown.

Temple bouddhiste en plein Chinatown.

Et bien sur, il m’arrive une petite mésaventure à Chinatown, il faut dire qu’il y a plein de vendeur ambulant ou de chinois qui vous attendent à chaque coins de rue pour vous vendre nourriture ou service. Et après 5h de marche je commençais à avoir drôlement mal aux pieds ! C’est la que je tombe sur un marchand qui me propose 1 de massage de pied pour 25$  ou 1 de massage du corps pour 35$ ! C’est dommage à tenter autant tout prendre ! Apres 30 minutes de négociation j’arrive à avoir massage du dos et des pieds pour 30$ écrit noir sur blanc sur un papier ! Le massage aura été EXTRAORDINAIRE, un VRAI PROFESSIONNEL ! Des techniques de massages que je ne connaissais pas, me réchauffer après avec des serviettes chaude ! En France, cela m’aurait couté pour plus de 60 euros vue les prix pratiqué à Toulouse ! 1h de massage d’anthologie ! Je me réveil tout doucement et à peine levé je paie les 30$ et commence à partir. Je vois le masseur qui devient rouge pourpre et commence à m’égueuler sévère en me hurlant TIPS TIPS…Je pige que dale et lui dit que je ne parle pas anglais, le patron arrive, je lui explique avec mes mots et il me dit c’est OK tu peux partir ! Pas pour le masseur qui me pourchasse dans les rues ! Je m’arrête et dis ne rien comprendre et que je ne lui donnerai rien de plus le prix été convenue entre nous deux. Là il tombe sur un groupe d’Espagnol qui me fait la traduction : Tips=Pourboire ! Je lui donne 3$ et lui dit que je n’ai rien de plus sauf des pièces jaunes en euros, dollar canadien et en dollar us. Et là, il me prend la main entière de monnaie ! Conclusion : Si ont vous fait un trop bon massage, c’est qu’il y a une entourloupe quelque part ! Moi qui été bien détendu pendant 10minutes, je sors de Chinatown énervé comme jamais !

Vente ambulante dans les rues de Chinatown. Au passage, peut être la photo est un peu petite, mais qui peut me donner le nom de la chose en premier plan de couleur-rouge/rose?

 

Massage de pieds en perspective! D’ailleurs les massages de pieds sont très répandu à New York, en marchant j’ai croisé pas mal d’enseigne ou ils proposaient se service et pas qu’a Chinatown!

Déception pour Little Italie et Grennwitch

Je vais faire grincer des dents mais si la matinée et la mi journée furent superbes en surprise et en visite avec des endroits les uns plus beau que les autres, la fin de journée et la nuit furent sans saveur. Little Italie touche Chinatown, les deux quartiers étant à peine séparé par une rue et encore car Chinatown a tendance à manger Little Italie qui devient même un mini Italie et non un petit. Il n’y reste que quelques restaurants qui sont reconnaissable avec le drapeau italien et la vente de pizza quelques café ici ou là, sinon circulé il n’y a rien à voir. Je suis resté à Litlle Italie seulement 5 minutes… c’est dire ! D’ailleurs je viens de me rendre compte que je n’avais prie aucune photo du quartier!

 

Après murs réflexion, je devais voir le plus de chose possible, j’avais déjà beaucoup bourlingué en kilométré ( je suis persuadé d’avoir dépassé les 10 ou 15 kilométrés) Je commençais a être très fatigué et ma tête n’en pouvais plus. Est-ce pour cela que Greenwitch village ne m’a pas plus. Je veux bien mettre la fatigue sur le coup de cette déception. Ce quartier est réputé pour son style de vie, c’est-à-dire plutôt bohème avec plein de bar à jazz, c’est là que je devais trouver la « Dolce Vita version New York. C’est là aussi que se trouve le quartier gay de New York. Un bar y est mondialement connu, il s’agit du Stonewaal. C’est dans ce bar qu’en 1969, un groupe de drag-queens excédés des descentes policières, manifestèrent pour leurs droits, donnant lieu au coup d’envoi de la révolution des gays et lesbiennes pour des droits pour tous. Le quartier s’est embrasé pendant 3 jours!!! Les gays arrivants pour prêter mains fortes à ceux déjà sur places et les fourgons de policiers en faisant autant. Les gays prides ou marche des fiertés gay, bi, trans sont en faite en mémoire à cette soirée et pour continuer le combat sur l’égalité des droits. Petit frisson quand je suis passé devant cette endroit dont j’en avais entendu beaucoup parlé. Le circuit été un peu sans intérêt j’ai trouvé même si j’ai traversé un superbe parc en soirée. Il été temps de manger ce que je n’avais pas fais depuis…la veille au soir ! C’est dingue lorsque je voyage, j’oublie toujours de manger quand je n’ai pas trop le temps. Et après avoir remonté Manhattan au fur et à mesure de la journée, je faisais un demi-tour pour repartir au sud et manger dans un restaurant à Chinatown.

C’est donc dans ce bar qui n’a pas changé de nom mais juste de propriétaire que les gays se sont rebellé pour la première fois donnant lieu à plus de 3 jours d’émeutes avec les forces de police. Au final, des années plus tard l’Europe du Nord et des pays d’Amerique du Sud ont changé leur législation comparable entre gay et hétéro. Pour les USA et La France il faudra encore repassé, pas les même droits pour tous…

Après cette journée je ne pensais qu’a une chose : DORMIR !

Yohann Taillandier

A propos de l'auteur

Articles similaires

2 Réponses

  1. floréal

    AH les fameux tips des américains.
    dans les restos il est normal de laisser entre 15% et 20% de la note en pourboire. Le salaire de base des serveurs est très faible.
    Par contre je ne savais pas que c’était le cas pour les masseurs…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.