Ce matin je suis monté sur la plus haute colline de Guanajuato. La veille j’avais visité le musée le plus macabre de ma vie, « Le musée des momies de Guanajuato« , fort intéressant mais un peu degueux tout de même! Il faut monter plusieurs ruelles puis au bout d’un moment il y a une centaine de marche. Toujours ces maisons peintes de différente couleurs. Cette ville est un régal, un vrai labyrinthe. Je mets plus d’une heure à trouver mon chemin parfois. Je reste plusieurs minutes à prendre vidéos et photos de cet endroit magnifique.

Guanajuato a de la chance en plus, c’est une ville magnifique et les touristes venant des usa et du Canada n’ont pas encore posé leurs valises dans la ville, son charme est donc intact. En bavardant avec un habitant, il m’a même dit que si il y a une population étrangère qui tend à prendre de plus en plus de place se sont les français. D’ailleurs, cette semaine c’est la semaine du cinéma français avec son festival qui a lieu chaque année.

Après être monté tout là haut, je décide de visiter l’université de la ville. Celle-ci est facilement repérable à son bâtiment. Place forte en droit et en science humaine du pays, l’université est de toute beauté à l’intérieur. Car si le bâtiment de l’extérieur est de l’époque néoclassique, l’université à l’intérieur à intégrer des batiments d’un ancien collèges jésuite. Ahhh, qu’est ce que je me sens bien dans cette université. Il y a encore des étudiants bien que nous sommes vendredi mais on peut pas dire que cela soit la cohue, je peux donc visiter l’université tranquillement.

L’intérieur de l’Université.

Et l’extérieur de l’Université.

Je termine l’après-midi par  la visite du Musée iconographique de DonQuichotte. Je vais être honnête, je n’ai jamais lu Don Quichotte! Pire, j’étais persuadé que Don Quichotte avait existé en tant qu’écrivain. J’avais cru lire cela lors d’un voyage en première avec ma classe en Espagne. Ce qui prouve que mon 5/20 de moyenne été pas usurpé: je comprenais finalement pas grand chose! Bref, musée qui retrace toutes les peintures, objet, sculpture du personne de Don Quichotte. Vraiment intéressant, seul bémol, il n’y a pas d’information sur l’auteur. C’est en regardant Wikipedia que j’ai su que Cervantès avait écrit Don Quichotte pour un musée ils auraient pu au moins l’écrire sur un bout de mur.


Quand à la fin de la journée elle fut assez comique! La veille en tapant un article la porte de ma chambre s’était ouverte. Au bout d’un moment je vois une japonaise de 22 ans qui entre le bout de sa tête. 15 minutes de faux dialogue s’en suit, Mu ne parle ni Anglais, ni Espagnol! Un peu agacé de la regardé sans rien dire, je lâche une invitation pour le lendemain, et comme par miracle Mu retrouve son espagnol! Le lendemain à l’heure dite, Mu frappe à ma porte. Je ne voulais pas du tout y aller, mais quelle surprise quand je suis sortie de ma chambre, Mu n’était pas seule, un mexicain l’accompagnait. Le repas d’anthologie: Luis le mexicain en avait que pour Mu qui elle en pincé très franchement pour moi. Elle a commandé au moins 3 poulets et 2 soupes, quand je vous dis qu’elle ne parle pas espagnol! Mais bien sur dès la première soupe Mu n’en voulait plus! Et au fur et à mesure de la soirée je me tapé de plus en plus la honte avec 2 points fort quand Mu m’a regardé et ma dit: Yohann=Jedi, Luis= Yoda cela aurai pu être pire elle aurai pu dire Chubaka au pauvre Luis qui pourtant multiplié les efforts pour la séduire! Le dernier acte, j’ai failli m’étouffer quand j’ai entendu Mu sortir: Yohann guapo ce qui signifie beau…Luis tambien: aussi. Pero Yohann mas que Luis: Mais Yohann plus que Luis! Non mais, Mu…cela ne se dit pas dans notre culture! Ah j’oubliais arrivé sur la place ou se trouvait notre hôtel, il y avait un berger allemand avec son propriétaire de dos, que vois-je? Mu, oui encore elle, courir, s’abaisser et écarter ses bras pour embrasser le berger-allemand! J’ai cru qu’on allait perdre Mu, heureusement que le propriétaire a pu donner un coup de laisse sinon notre pauvre Mu aurai perdu le seul neurone lui restant! Non mais je suis méchant, mais soirée très particulière.


Guanajuato, musique de fin. par yoy21

Yohann Taillandier (http://yoytourdumonde.fr)

A propos de l'auteur

Articles similaires

Une réponse

  1. Aubry

    Très bien comme commentaire ,je recherche pourquoi don quichotte dans cette ville.1 après avoir passé 4 jours dans cette ville personne ne parle anglais le français n’en parlons pas.haut bout de trois jours j’ai enfin trouvé ,pourquoi il y avez des grenouilles dans cette ville .2 Manque d’information pour le tourisme, même si a l’entre de la ville ils y a des (quides )…. Pour 300 pesos .3 Ont vous présente leur cultures sans commentaire en langue etrangaire et en plus il sont très fainéant il ne se mette pas à votre porte ces a vous de faire les efforts si vous ne parle pas espagnol ont vous ignore .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.