Voyage à CUBA: Marti et la révolution cubaine à Santiago de Cuba

Après la plage, je suis de retour à Santiago de Cuba. Il ne me reste que 4 ou 5 heures pour visiter la ville et ses musées. Après avoir ouvert le guide, il y a une activité qui semble immanquable: La visite du Cimetiere Santa Ifigenia qui présente un intérêt historique aussi semblable que les cimetières de la Havane.

« Le mausolée de Marti, poète et acteur de l’indépendance de Cuba »

« José Marti »

Car c’est ici que se trouve le Mausolée quasi religieux du héros national José Marti. Un mausolée hexagonale faisant plusieurs mètres de haut et exposé à la lumière du jour, en référence à l’un des ces poèmes ou il disait vouloir mourir non pas comme un traitre dans la pénombre, mais avec le visage tourné avec le soleil. Outre le mausolée ce qui est très intéressant c’est qu’il y a une relève de la garde avec une cérémonie émouvante qui a lieu toutes les 30 minutes! La cérémonie dure au moins 6 ou 7 minutes au son de musique de l’armée cubaine et d’une parade militaire. J’ai tellement aimé la cérémonie que je suis resté plus de 1h ans le cimetière pour en voir deux.


« Cuba: Santiago de Cuba- Mausolée de Marti » par yoy21

Outre le mausolée, il y a également la tombe de Compay Segundo, le célébrissime musicien du film Buena Vista Social Club qui aura fait danser la France, mais aussi les « martyrs » de l’attaque de la caserne de la Moncada de 1953, 11 des 31 généraux des guerres d’indépendances.

« La releve du mausolée Jose Marti »

 

Mausolée José Marti et la relève

L’attaque de la Moncada M-26-7

Cette attaque dirigée par Fidel Castro, âgé alors de 26 ans, avait été menée par 116 hommes et 2 femmes issus principalement des jeunesses du parti orthodoxe, en acte de résistance contre le régime du dictateur Batista. La caserne de la Moncada, qui compte alors 400 soldats, est la principale place forte de la région de Santiago.

Tombe d’une révolutionnaire

L’attaque de la caserne de la Moncada est un échec sanglant pour les hommes de Castro. Les attaquants profitent d’une nuit de carnaval pour lancer leur attaque espérant que les policiers soient fatigués des festivités. Lors de l’attaque l’effet de surprise avait permis aux assaillants de tuer quelques gardes. Les révolutionnaires qui ont été capturé ou qui se sont rendue ont été torturé et tué. L’opinion Publique cubaine ayant très mal réagit aux premières exécutions, Fidel Castro eut la chance de ne pas avoir été tué et fut mis en prison suite à son arrestation le 1er aout 1953.

Brassard d’un révolutionnaire de l’attaque du M- 26-7

Lors de son procès, Castro déclara au tribunal cette célèbre phrase: « L’Histoire m’acquittera ». Six ans après ce fut exactement ce qui se passa avec la révolution Cubaine.


« Cuba: Santiago de Cuba- Mausolée de Marti 2 » par yoy21

Yohann Taillandier (http://yoytourdumonde.fr)

 

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.