PEROU: Santa Teresa, 35°c

Voici un article qui aura attendu 2 ans avant d’etre publie. Mais sous la pression de Muriel et de Christophe de Toulouse qui revaient d’Australie j’avais mis l’article en suspension. Mon retour au Perou pour 5 semaines et l’occasion de vous presenter une ville pas comme les autres. Un veritable amour.

Santa Teresa, il y a des noms de villages qui dans un voyage vous marquerons à vie! Il y a 5 ans à plus d’un titre Santa Teresa m’aura marque! Déjà pour y aller, j’avais eu les pires frayeurs de ma vie quand une rivière vint transpercer de nul part la montagne. Puis ce petit bout de village bloqué entre Cordelière des Andes et Amazonie m’avait transpercé le cœur, avec ces maisons en tôle d’un étage construite de brique et de broc. Plus que tous les autres lieux visites, j’avais senti ici La Dolce Vita avec sa seule rue principale ou les gosses jouaient avec moi au football. Et puis, et puis LES THERMES! Je ne connaissais rien de SANTA TERESA il y a 5 ans, je m’étais un peu perdu dans cette ville ou je devais y loger une nuit pour rejoindre le Macchu Pichu le lendemain. Mais arrivais le soir, les habitants m’avaient dit d’aller de me réveiller très tôt pour aller du coté des thermes. Déjà il fallait les trouver à 5h du matin, ce que j’avais réussi à faire in extrémiste en tombant sur un paysan qui m’avait donne la direction. J’étais rester des heures, oui des heures dans des thermes d’une beauté incroyable. Une montagne, des thermes juste dessus, le brouillard d’une rivière au dessous. Si le paradis existent il aurait eu ce visage.

Perou: Sur la route de Santa Teresa.

Perou: Sur la route de Santa Teresa.

Perou: Sur la route de Santa Teresa.

Perou: Sur la route de Santa Teresa.

Alors ce matin, c’est avec un sourire de gosse que je vais retrouver MON VILLAGE! 5 ans que j’attends cela. Mais Santa Teresa se gagne, alors avant de me retrouver chez moi, il y a cette route atroce à reprendre. Dieu merci, les ingrédients ont changé par rapport à la première fois. Je ne pars plus en bus mais dans un mini bus ce qui a son importance pour manier un engin alors qu’un précipice se trouve à coté! Et puis nous sommes en période sèche cette fois-ci et non en période humide. Alors je mets aux oubliettes ma promesse de ne jamais revenir par cette route. Et quelques heures après avoir prie le départ en compagnie de mes deux compères français, je vois une nette différence! La route de terre a fait place à une route normal comme en France. Je vois des dizaines et des dizaines d’ouvriers pour construire cette route! Bonne nouvelle! Mais au bout de 5h, j’ai quand même envie de vomir….ce que fera avec joie ma voisine d’en face en sortant de la voiture! Après 5h de bus il reste une heure de taxi.

Perou-Santa Teresa: Le petit village.

Perou-Santa Teresa: Le petit village.

Perou-Santa Teresa: La place principale.

Perou-Santa Teresa: La place principale.

Et puis j’arrive! Première grosse surprise, le taxi nous laisse du coté de la gare routière! Alors stupeur car il y a 5 ans il n’y avait pas du tout de gare. Je me retourne et me rend compte qu’en faite toute la ville a changé! HALLUCINANT! Nouvelle route et presque nouveau village. Je pourrai chanter sans soucis la chanson d’Aznavour: « Je ne reconnais plus ma ville, ni la rue de mon ancienne adresse ». Certains bâtiments ont des étages, le ciment a remplacé la tôle. Les habitants ont gagné en qualité, mais ville aurait-elles perdu en âme? Quand à la place principale qui ete de terre celle-ci se trouve tout en ciment avec statue en son centre et restaurants tout autour. Je suis dubitatif. Comment en l’espace de 5 ans tout a pu changer? Les habitants ont tous gagné au loto? J’hésite réellement entre joie pour les habitants en gain de qualité de vie et tristesse pour moi. Heureusement je trouve un hôtel sur la rue principale tout pourri avec à peine de l’eau chaude pour me dire que tout n’est pas partie d’un trait…mon lit le prouva dans la nuit! lol

Perou-Santa Teresa: Direction les thermes.

Perou-Santa Teresa: Direction les thermes.

Perou-Santa Teresa: Les termes.

Perou-Santa Teresa: Les termes.

 

Nous mangeons, puis je cours dans ma chambre pour enfiler mon maillot de bain. Je retourne dehors et me souviens que j’avais perdu cette sensation: Un soleil, un ciel bleu et une température de 35°! Pendant un mois j’avais, un soleil, un ciel bleu et une température de -5 à -25°! Ni une, ni deux, je me dirige avec mon couple d’ami parisien du coté des thermes! Et la autre stupeur: REMPLI DE TOURISTES! Non mais c’est quoi ce cirque! SANTA TERESA, mon village a t’elle vendu son âme aux tourismes de masse! L’argent récolté est donc issue du tourisme, les chiens de Cuzco ont mis le grappin sur mon village. La confirmation je l’ai eu toute la journée. En faite pour éviter de payer le train pour faire Cuzco-Macchu Pichu, les agences de Cuzco ont eu le nez fin. Ils font payer un trek: Cuzco-Santa Teresa-Macchu Pichu avec une nuit de sommeil ici même. Et bien sur les touristes débarques direct ici dans les thermes. Mais c’est quand même beau alors nous restons de 16h à 21h. Le temps de voir le soleil se coucher.

Perou-Santa Teresa: Les thermes.

Perou-Santa Teresa: Les thermes.

Perou-Santa Teresa: Bon be portrait!

Perou-Santa Teresa: Bon be portrait! Merde, cela me va bien les cheveux longs non?

Perou-Santa Teresa: Les amis parisiens.

Perou-Santa Teresa: Les amis parisiens.

Dieu merci, le matin les Thermes sont encore calme. J’y reste toute la matinee. Puis il faut partir. Quitter mon petit village de Santa Teresa avec cette question. Dans quelques annees a mon retour, de quel cote aura encore tourne la ville? J’espere du bon cote!

Perou-Santa Teresa: Le train direction Agua Calientes et le Machu Picchu

Perou-Santa Teresa: Le train direction Agua Calientes et le Machu Picchu

Perou-Santa Teresa: Le train direction Agua Calientes et le Machu Picchu

Perou-Santa Teresa: Le train direction Agua Calientes et le Machu Picchu

Perou-Santa Teresa: Le train direction Agua Calientes et le Machu Picchu

Perou-Santa Teresa: Le train direction Agua Calientes et le Machu Picchu

BON PLAN

Alors le tres bon plan que je vous donne concerne le transport de Cuzco au Machu Picchu pour presque rien. Et oui, le Machu Picchu est un veritable gouffre pour les touristes comme pour les pauvres familles Peruviennes. Il faut payer le train en dollar, puis arrive a Agua Calientes la ville ou se trouve le Machu Picchu il faut payer le bus pour monter toujours en dollar. Bref un veritable gouffre. Mais il y a une alternative au train. Il s’agit d’y aller en bus. Il suffit de prendre un mini bus a Cuzco direction le village de SANTA MARTA. Puis un taxi vous amenera a SANTA TERESA. Comme je l’indique, le mieux est de dormir a Santa Teresa et de profiter des thermes. Le matin vous prenez un petit camion qui vous amenera pour presque rien a l’AGUA ELECTRICA. De la, il faut marcher un peu plus de 10km sur la voie ferre qui amene a Agua Calientes. Vous faites une enorme economie. Des centaines et des centaines de touristes marchent sur la voie donc n’ayez pas peur meme si des panneaux vous informe que cela est totalement interdit. Il faut juste bien ecouter si un train arrive donc n’ecoutez pas de la musique avec des ecouteurs!

Perou-Santa Teresa: Le train direction Agua Calientes et le Machu Picchu

Perou-Santa Teresa: Le train direction Agua Calientes et le Machu Picchu

Perou-Santa Teresa: Le train direction Agua Calientes et le Machu Picchu

Perou-Santa Teresa: Le train direction Agua Calientes et le Machu Picchu

Perou-Santa Teresa: Le train direction Agua Calientes et le Machu Picchu

Perou-Santa Teresa: Le train direction Agua Calientes et le Machu Picchu

Yohann Taillandier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.