Pourquoi Un Tour Du Monde ?

Mon virus à moi

Je me rappellerais toute ma vie cette fois, ou j’en étais sûr, comme une évidence j’étais contaminé.

Dans la vie de tous les jours, il y a les mauvais virus, ceux qui font mal à la tête, au ventre ou pire. Moi, mon virus à moi est un bon virus. Il me fait rencontrer des gens, voir des paysages, me pousse à aller de l’avant et fait que je profite à pleins poumons de la vie.

Ce virus je l’ai attrapé au bout du monde, tout en bas de la planète, dans la ville la plus au Sud du monde à Ushuaïa en pleine Terre de Feu. Je voyageais déjà entre Buenos Aires et la Patagonie depuis 3 semaines. J’avais vu des pingouins, des baleines, rencontré et parlé avec d’autres voyageurs et des locaux. Mais le matin où j’ai attrapé le virus était un jour différent. Le réveil avait sonné à 5h du matin, car je devais prendre un bus et rejoindre la terre ferme. A une heure pareille, toute personne normalement constituée aurait une sale tête, pas moi, debout devant la baie vitrée, je regardais Ushuaïa, les montagnes, la neige, des nuages, la mer. En me retournant je voyais le bordel qu’il y avait dans cette auberge de jeunesse. Des sacs partout, des cartes du monde par terre. J’avais aimé l’ambiance. Dehors il faisait plus que froid,  température de -5 degrés mais j’étais bien, je soufflais à pleins poumons et je prenais de grandes bouffées d’air pur loin de toute agglomération. En montant dans le bus je me posais ces questions qui se posent à présent à chaque fois que je voyage : qui je vais rencontrer d’extraordinaire? Et que vais-je voir d’extraordinaire? Et c’est dans le bus que l’évidence m'est apparut. Ces deux questions étaient essentielles pour moi. Découvrir le monde, découvrir la planète, les gens, leur histoire. Ma vie ce matin a changé, ce matin j’ai attrapé le plus beau des virus. Le virus du voyage.

Après 3 mois de voyage en Amérique du Sud, l’idée de faire un tour du monde commençait à germer. Après mes études, il m'aura fallu 3 ans pour économiser le plus d'argent possible et ainsi réaliser mon rêve.  Une fois j’entendis mon père dire à un mariage: "Je suis content Yohann travaille à Nespresso et il s’est fixé". Mais quand je lui ai parlé du voyage, il a compris que c’était ce que je recherchais.  Mes parents ne m’ont jamais fait douter. Et comme en Argentine, mon père a fait un "bout du périple" avec moi en Amérique du Nord.

Au début l’idée était de partir avec un billet d’avion Tour du Monde de OneWorld pour une année. Mais plus j’allais sur les forums de voyages et plus je sentais que ce périple d’un an serait plus une course contre la montre. Cinq ans après je voyage toujours.

650 jours que je me pose 2 questions: Qui je vais rencontrer d’extraordinaire? Que vais-je voir de fabuleux?

Je dois vous laisser, j’ai rendez vous dans quelques heures avec la Grande Barrière de Corail et je dois préparer ma plongée…encore une aventure, encore une découverte!

Yohann Taillandier

Mais Ch'uis Qui ?

 

Bienvenue sur ma page de tour du monde « Yoy Tour du Monde »  (http://yoytourdumonde.fr). Je n’étais pas prédisposé à attraper le virus du voyage. Aucune personne de ma famille n’est marin (sauf mon oncle Joël qui part chaque année depuis des siècles du cote de Noirmoutier pour pêcher) Je pense qu’il faut mettre le rétroviseur et regarder dans mon passé pour comprendre :

30 août 1982 : Yohann Taillandier est née à Nogent Le Rotrou. Si si cette ville existe, je vous assure ! Elle se trouve en Eure et Loir. Mais je dis que je suis NORMAND !

2002-2005 : TOULOUSE !!! Ahhh la plus belle ville de France et de loin ! Depuis l’âge de 13 ans je suis amoureux de cette ville. Un coup de foudre incroyable. Plus de 17 ans après c’est toujours le cas ! Yohann sans Toulouse ce n’est plus Yohann. J’ai étudié à l’Université des Sciences Sociales de Toulouse. Toulousain j’y suis, Toulousain j’y reste! 2005 est une date importante, j’obtiens mon Master 1 en Science Économie mais surtout je me fais larguer d’une relation qui aura duré plus de 1 an et 6 mois ! Je décide alors de prendre les voiles et de quitter la France. Je veux aller le plus loin possible. Je suis accepté pour faire un Master 1 Science Politique à Buenos Aires en Argentine.

2006 : Cette date est le tournant. Après 4 mois d’étude à l’université de Buenos Aires, j’ai 4 mois de grande vacance. Auparavant dans ma chambre j’avais installé une carte de l’Amérique du Sud. J’ai un périple en tête. Je quitte la fac avec mon sac d’écolier, le soir je rentre dans un bus avec un sac d’aventurier. Direction le sud. Direction LA PATAGONIE ! Il ne m’aura fallu que quelques semaines pour attraper le virus du voyage ! Un bon virus qui ne fait que du bien. Un virus qui permet de voir des choses extraordinaires et de rencontrer des milliers de personnes et de cultures différentes.

2007: J’ai obtenu mon diplôme en Science Politique avec mention TRÈS BIEN !!! Ouaih je suis obligé de l’écrire. Mes anciens profs ne comprennent toujours pas, euh moi non plus ! L’année suivante, je suis admis en Master 2 Droit Européen et Science du Travail. L’année scolaire se divise en deux parties. Une première partie où je dois étudier à Toulouse et une deuxième où je dois étudier à…Barcelone ! Je me refais l’Auberge Espagnole !!!

2008-2011 : Bienvenue dans le monde merveilleux du café ! Après les études je connais 6 mois de chômage. En pleine crise des subprimes, il y a un fait ! : Soit tu trouves du job dans ta branche mais il faut aller sur Paris car les sièges sociaux des entreprises sont la-bas soit…tu attends ! Mais papa ne l’entend pas de cette oreille car les problèmes d’argent s’accumulent. Mais il est tout simplement hors de question de quitter Toulouse et mon TFC ! Sur le reculoir, je décide d’écouter un copain et je passe un entretien pour être vendeur chez Nespresso. Banco je suis pris. 3 ans chez Nespresso avec une seule idée en tête : PARTIR FAIRE LE TOUR DU MONDE ! Je prépare le périple chaque jour. Je m’arrache au boulot et j’économise comme un dingue ! Et je pars en collocation ! Ahhhh la colocation, 3 ans d’anthologie ! 3 années avec Marie, Laurencie, Benoit, Julia et surtout mon Moussa !!!! Je n’aurai pas pu rêver mieux ! Christophe qui ne vend pas que des baguettes sera comme un coach et m’aidera plus qu’il ne le pense ! Je fais du rugby pour que le temps passe plus vite. Je tombe amoureux, mais j’ai un projet ! Un projet de VOYAGE !

DEPUIS SEPTEMBRE 2011 : Le 21 septembre 2011 le GRAND DEPART. Je quitte Paris, je quitte La Capitale, je quitte La France, l’Europe ! Je prends la direction du Canada. Première étape d’un Tour du Monde qui devait durer un an. Puis deux ans…puis 5 ans à présent !

Mes Bons Plans

J'utilise Tripadvisor pour choisir mes restaurants.  

Me Suivre

[wysija_form id="2"] Ma Fan Page