Voyage au Guatemala: Visite de Quetzaltenango

Bienvenue au Guatemala,

Quoi penser du Guatemala?Et que faire au Guatelama? Bonne question, j’en ai entendu parlé petit quand je regardais « Les Cités d’Or« . Donc deja, je me dis que je vais voir pas mal de site Maya. Et puis, il y a ma chers Marie du Tarn et Garonne que j’embrasse qui était partie il y a de cela quelques année pour 15 jours. Je me rappel qu’elle était revenu très enthousiastes de son périple au Guatemala. Elle m’avait dit notamment que les marché du Guatemala était superbe et que les villes étaient colorés. Je me rappel très bien, c’est ce qui m’avais frappé dans son discours, elle parlait de « couleur » pour designer le Guatemala.

Frontiere: Mon voyage au Guatemala commence à la frontière avec le Mexique que je quitte.

Au point de vue des guides, papa m’a offert le Lonely Planet, je quitte donc Le Guide du Routard pour l’excellent Lonely Planet. Alors que dit ce guide sur Le Guatemala: » Emportez suffisamment de piles et de mémoire pour votre appareil photo. Vous êtes sur le point de visiter un pays qui a été fait pour être photographié, et que vous aurez du mal à décrire avec de simples mots. Comme vous le constaterez, les montagnes escarpés, ses marchés colorés, ses jungles épaisses et ses cours d’eau assoupis ne sont qu’une mise en bouche au festival visuel qui vous attend« . Cela donne envie, pas vrai?

Guatemala: Ma chambre, j’ai du faire plusieurs hôtels pour trouver une chambre. Pour être grande elle est grande, elle fait plus de 40m2! Mais il fait un peu frisquette!

Ma première destination destination est Quetzaltenango qui se trouve dans les montagnes. J’ai beaucoup hésité sur la première ville visité du Guatemala. Soit j’arrivais par la cote Pacifique soit j’arrivais par la montagne. Mais quand je dis montagne, cela n’est pas de la petite montagne, ici elle s’élève à plus de 4 000 m d’altitude. Finalement, ce n’est pas moi qui ai choisi, mais Miguel un vendeur de billet de bus du coté de San Cristobal qui me faisait remarquer que les prix des bus été moins chers si on les prenait 7 jours à l’avance. Et il m’avait réservé un billet qui passait par San Cristobal, j’ai donc du prendre la route…des montagnes! En espérant que les chauffeurs Guatémaltèques qui n’ont pas une superbe réputation fassent attention.

Guatemala: Le marché de la ville.

Finalement de la frontière à Quetzaltenango, le trajet s’est plutôt bien passé. Faut dire que j’ai été un peu le chou-chou du bus, tous le monde venait me parler pour savoir ce que je faisais dans cet endroit. J’ai pu discuter avec plusieurs personnes et me faire une première visions du Guatemala. Les gens y sont vraiment très ouvert et très curieux! A première vue beaucoup plus ouvert que les mexicains.

Guatemala: Marché de la ville.

Quetzaltenango n’est pas une petite ville. Il se trouve que c’est la 2eme plus grande ville du Guatemala! Cette ville fait partie de la région des Hautes Terres Occidentales. C’est une région peu touristiques pourtant les paysages extraordinaires y sont nombreux et la culture indienne y est encore extrêmement presente. Et surtout il y a quelques choses qui m’intéresse plus que tout et c’est pour cela que je suis ici dans cette région: LES VOLCANS. La ville de Quetzaltenango est en effet cerné de volcans dont certains actifs.

Guatemala: Le marché, on est bien loin de la culture européenne! Et j’aime cela!

Je suis arrivé dans la ville de Quetzaltenango mardi vers 7h du matin, particulièrement fatigué, car depuis 2 jours j’etais dans les bus. La première chose que j’ai du trouvé fut un hôtel et j’ai eu un peu de mal, j’ai eu 3 refus, un record depuis le début de ce tour du monde! Après un dodo de 5h, je me suis mis à marcher en direction du marché de la ville pour prendre des photos bien-sur et pour acheter de nouvelle…chaussure!

Guatemala: Entre quelques ventes, petites blagues entre copines.

Toute l’après-midi je suis resté dans le quartier du marché à regarder les femmes travailler. Un spectacle phénoménale. Marie avait raison, le Guatemala est vraiment un pays de couleur. Les femmes sont habillé avec des vêtements et des robes ayant de multiples couleurs et portent sur elle leur bébé. C’est fascinant!

En fin de journée, je pars à la recherche des agences de voyage pour voir ce qu’elle propose concernant les volcans. Juste pour m’informer! Je tombe sur Josh qui tient une agence et qui me dit que des demain il y a une expédition qui se fera avec 3 allemands du coté du volcan le plus actif de la région. Il y a cependant un GROS HIC. Pour atteindre ce volcan il faut marcher 18h en deux jours!!!! Qui plus est en altitude bien-sur! Ou sinon partir dans la nuit et monter sur le Volcan Santa Maria pour voir quelques éruptions.

Guatemala: Vision d’ensemble du marché.

Je sais pas ce qui m’a pris, mais je lui ai répondu OK pour la première destination. Je cours partir chercher 4 litres d’eau et je cours me reposer. Demain j’ai RDV à 7h du matin avec mon guide et 3 allemands ayant pour destination de dormir à 150 mètres d’un cratère du volcan le plus actif de la région mais avant il faudra monter et marcher pendant 9h! Je suis pas sur d’en être capable…

Guatemala: Photo de la place principale de Quetzaltenango.

Guatemaa: Photo de la place principale de Quetzaltenango.

Yohann Taillandier (http://yoytourdumonde.fr)

P.S: J’ai pas l’habitude de dire qu’un article est mieux qu’un autre mais je peux vous assurer que les deux prochains articles qui vont traiter justement de l’ascension du Volcan et ces différentes éruptions sont IMMANQUABLE! VRAIMENT IMMANQUABLE. Je suis pas sur de revivre ce que j’ai vécu, de traverser des territoires aussi inhospitaliers et surtout les photos d’éruptions de volcans c’est pas toujours que l’on en voient. Je vous donne donc rendez-vous des demain!

A propos de l'auteur

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.