Apres voir parlé du Coup d’Etat du 11 septembre 1973, place aux consequence et notamment economique.

Sur ce plan, avec la chute de Allende, un systeme ultraliberal va etre mis en place sous la conduite de la celebre ecole des Chicago boys. En quelques jours, le prix du pain est en hausse de plus de 200%, une volonte politique. Alors que les salaires sont gele.  Les depenses publiques sont reduites de 20% et il ne fait pas bon d’etre fonctionnaire ou plus d’1/3 des postes sont tous simplement surpprimé.

Chili- Santiago du Chili

LE RESULTAT est sans appel: Alors que l‘inflation sous Allende etait deja de 300%, cette derniere passe a 750% entre septembre et decembre 1973. Et les dénationalisations, oui oui il faut quand meme faire plaisir à l’Oncle Sam, elles vont donné des pans entiers de l’economie du Chili aux pays etrangers. Seul le cuivre echappe au denationalisation. Parlons du chomage: Il passe de 3.7% en 1972 à plus de 18.7% en 1975. Et le PIB tombe sous terre pour atteindre une chute de 12%. Ahhhh le systeme ultraliberal…et certains pensent encore que ce systeme fut et est le meilleur du monde actuel. Depuis bien longtemps je pense que economie et politique ne servent plus le peuple mais bien quelques entrepreneurs. La revolution, la vraie c’est pour quand?

Chili- Santiago du Chili

Autres consequences desastreuses, l’enseignement et le systeme de sante publique qui etaient montre du doigts pour leurs avancée en Amerique du Sud sont laissé pour compte. A cette epoque, la moitié de la population du Chili vit en dessou du seuil de pauvrete. Mais les responsables et eleves de l’ecole des chicago Boys sont contents…

Chili- Santiago du Chili

La fin de Pinochet

Juste apres le coup d’Etat de septembre 1973, Pinochet prend le role de « Chef Supreme de la Nation » puis s’autoproclame President. Il se dote d’une police secrete dirigé par son beau-frere. Le 11 septembre 1980, une nouvelle constitution est approuvé par referundum. STUPEUR elle est voté par le peuple Chilien qui garantit notamment l’inamovibilté de Pinocehet à la tete de l’armée. En 1986, le Front Patriotique manque de peu d’abbatre Pinochet. L’opposition est decimé et de toute facon il ne fait pas bon etre dans l’opposition sinon tu meurs ou plutot tu deviens un « disparu »comme en Argentine.  Alors que la pression internationale ne cesse de monter contre Pinochet, meme les USA deviennent plus que critique, Pinochet decide de relégitimer son pouvoir lors d’un nouveau referundum en 1988. Alors que les premiers resultats donne ENCORE une victoire ecrasante de Pinochet, l’opposition ne donne pas les memes resultats. Toute la soirée du 5 octobre 1988 differents chiffres vont circulés que l’on soit proche du pouvoir ou dans l’opposition. Cependant tres tard dans la nuit, le regime cede en donnant vainqueur le NON à l’encontre de Pinochet. Ce qui me fait dire que le premier referundum doit etre entaché de TRES NOMBREUSES irrégularité.

Chili- Santiago du Chili

Le 14 decembre 1989, les chiliens tournent enfin le dos à la dictature en allant voter et donne le partie de la Democratie Chretienne gagnant, mais Pinochet de part le premier referundum reste chef des armées. La democratie patine. Pinochet peut encore nomé à sa guise des senateurs et le pouvoir judiciaire tout comme celui de la Cour Supreme sont les meme que durant la dictature. Circulez il n’y a rien à voir…ont assiste alors à des centaines d’amnestie de militaires et policiers qui sont accusé d’atteintes aux Droits de l’Hommes. Alors que les rapports accablants ne cesse de s’ecrire et que le nombre de mort s’accule sur la periode de la dictature, Pinochet perd son immunité d’ancien president, nous sommes alors en 2004. Incroyable non? Et en 2005, la constitution tant decrié est enfin abrogée par le Senat.

Chili- Santiago du Chili

Le 16 janvier 2000, le socialiste Ricardo Lagos est elu president.  Son election marque donc la fin de la transition democratique. Car il va mettre le chili face à sa memoire historique en reconnaissant la responsabilité de l’Etat dans les crimes commis  sous la dictature militaire.

Pinochet meurt le 10 decembre 2006 à l’age de 91 ans. Et pour avoir discuté avec des chiliens je suis choqué oui le terme n’est pas faible du pourcentages de chiliens qui sont persuadé que Pinochet fut l’homme de la situation. Incroyable mais vrai, lorsque j’ai parlé à plusieurs chiliens, certains de mon age m’ont alors dit que Pinochet fut l’un des meilleurs president du Chili et qu’il etait l’homme de la situation dans un pays qui auraient pu basculer dans le communisme. Le pays reste encore bien divisé en deux entre les pro et les anti Pinochet. 2 semaines avant mon arrivé des affrontements avaient eu lieu dans le centre de Santiago car des pro Pinochet manifestaient en son honneurs. Pinochet n’aura jamais ete condamné  pour les crimes q’il a effectué. Mais plus de 400 procès ont ete ouvert contre les militaires. En France, em 2010, un proces a lieu pour juger en contumace des officiers accusés de la disparition de 5 francais entre 1973 et 1977. Et sur le dernier voyage officiel d’Obama au Chili un journaliste a posé une tres bonne question: Si les USA comptait s’excusait pour avoir mis au pouvoir un dictateur. Il faudra attendre pour les excuse, Obama ayant repondu qu’il fallait regarder maintenant le…present. Tres bonne reponse pour un pays qui continue à faire la pluie et le beau temps sur les pays d’Amerique. Le Honduras ayant connu il y a moins de 2 ans un coup d’Etat aidé une fois encore par les USA.

Pour plus d’information sur le Chili de Pinochet c’est ici.

Chili- Santiago du Chili: Photo prise juste à cote du Musée de la Memoire.

Yohann Taillandier (http://yoytourdumonde.fr)

 

 

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.