Les jours passent et ne se ressemblent pas. Hier je faisais mes premiers pas dans la capitale du Chili avec le cortège de la Gay-Pride dans une ambiance très bonne enfants. Aujourd’hui changement complet de décors. Je vais découvrir un peu plus le Chili sous l’angle historique ou plutot sous l’angle tragique de la dictature qu’a connu le pays.

Chili- Santiago du Chili: En ce dimanche, une chose que je voulas faire et que j’ai fais: Aller au musée de la mémoire de Santiago qui évoque les années noirs de la dictature Pinochet.

L’élection de 1970

Mais avant de parler de dictature parlons du commencement. 1970, les electeurs chiliens sont appellé aux urnes. Le climat est pesant. Alors qu’il se represente pour la 4ème, Salvador Allende gagne « enfin » les elections le 4 septembre en arrivant en tete avec plus de 36,3% des voix. Apres l’election il dira cette phrase: »La victoire n’a pas été facile. Mais il  sera plus difficile encore de consolider notre triomphe« . Il avait pas tord!

Mais vous allez me dire comment etre président avec 36,3%, des voix? Selon la constitution chilienne, si un candidat n’a pas depassé les 50% ce qui est le cas ici, le Congrès doit départager les deux premiers candidats.Traditionnellement il choisie celui arrivait en tete. Sauf que, l’Oncle Sam, non pas celui gentil que l’on peut voir en dessin animé. Je parle du pays presque voisin, ou qui se croit voisin de tous le monde, j’ai nommé les USA. C’est dernies font pression sur les parlementaires notamment de droite pour barrer Allende le socialiste. Un secrétaire d’Etat de Nixon dira cette phrase hallucinante: « Je ne vois pas pourquoi nous nous croisons les bras sans agir en regardant un pays devenir communiste à cause de l’irréponsabilité de son peuple »! Tiens en ecrivant cela je me dis de plus en plus que l’election de Bush contre Al Gore aurait vraiment pu etre l’un des plus gros mensonges des USA. Apres tout, vu comment ont m’eprise le peuple je ne serai pas surpris. Bref…les USA peuvent faire pression, Allende est élu en garantissant le respect de la Constitution, nous sommes alors le  24 octobre 1970.

Chili- Santiago du Chili: En allant du coté du musée. Très belle église.

« Le socialisme avec un grand S »

Dans un pays en crise, Allende fait une politique sociale tres importante. Il va mettre en place une reforme agraire ou plus de 6 600 000 ha sont redistgribués aux familles paysannes. Plus de 100 000 familles paysannes seront propriétaire de terre. Dans un autre registre, les nationalisations se multiplient notamment avec les grands gisements de cuivres. Les USA sont fou de rages car 2 entreprises US ne recevront aucunes indemnités. Pour se vanger l’Oncle Sam, toujours le méchand, décide de supprimer tous les crédits à destinations du Chili sauf…les credits militaires et tentent de faire un blocus sur le cuivre chilien.

Chili- Santiago du Chili: Un petit regard du coté des montagnes enneigés des Andes et je peux entrer au musée. Pas trop de pollution en ce dimanche sur la ville en tous cas.

Mais le gouvermenents Chilien tient le cap: Il met fin aux grands monopoles notamment dans le secteur des cimenteries, des telephones et des banques. Des mesures sont prises pour faire chuter le chomage et améliorer le logement.

Mais l’economie tremble encore un peu plus. Le PIB chute de 25% et l’inflation explose. Cependant Allende est soutenue par les Chiliens car il gagne encore les elections meme si il n’a toujours pas de majorité absolue. Il fera fasse tous de meme à un premier coup d’Etat avorté.

Noir c’est noir

Le 11 novembre 1973 restera comme l’un des jours les plus noir du Chili avec le coup d’Etat organisé par l’armée chilienne et par… la CIA (Il faudra un jour que je compte le nombre de personnes mortes à cause de la CIA, je pense que les 50 000 personnes en Amerique du Sud sont largement depassé! Madame Clinton ou Monsieur Obama des excuses peut etre un jour pour le sang que vous avez fait coulé?!)

Chili- Santiago du Chili: L’entrée du musée de la mémoire.

Au matin les premiers avions decolent pour le coup d’Etat. Les soldats sont deja à Santiago pour formater le coup d’Etat. C’est dernier demande la redition d’Allende qui se trouve dans le Palais Présidentielle de la Moneda. Allende refuse energiquement, fait plusieurs appels à la radio. Le Palais est bombardé pendanr des heures. Dans sa dernière allocution devant des chiliens médusés, le president Allende aura ces mots: « Ce sont mes dernières paroles, j’ai la certitude que le sacrifice ne sera pas vain. J’ai la conviction, du moins, qu’il y aura  une sanction morale qui chatiera la félonie, la lacheté et la trahison ». Juste apres cette allocution Allende se suicidera.

Pinochet prend donc le pouvoir. Premieres mesures: Dissoudre le congrès, les parties poliques n’ont plus le droit de parole.  Les chiffres sont ACCABLANTS. Pinochet fera prisoniers plus de 300 000 sympatisants de gauche. 35 000 d’entre eux seront torturés et plus de 3 000 partirons du pays. Les USA savaient et ont meme aidé, la comission Church l’a demontré en 1975.

Chili- Santiago du Chili: Photos des personnes disparues lors de la dictature Pinochet.

Demain deuxieme partie de l’article avec les conséquences de la dictature avec la mise en place d’une nouvelle économie inventé pour l’occasion par les Chicagos Boys ou comment les USA vont réussir à mettre à genoux un pays avec une économie ultralibérale… En attendant si vous desirez plus d’information sur le coup d’Etat militaire et sur le Chili de Pinochet c’est par ici.

Chili- Santiago du Chili: Je vous presente Isaac! Je l’ai connu le samedi et j’ai passé toutes mes journées de Santiago avec lui. C’est quand meme bien sympa de découvrir la ville avec un local. Et puis beaucoup de debat, pas mal de Poulet-Frite alias Papas-Fritas. En tous cas, il m’aura sauvé du froid en me pretant un pantalon de ski pour aller en Bolivie et pour les -22°c que je vais avoir dans quelques jours… Merci Isaac!

Yohann Taillandier (http://yoytourdumonde.fr)

A propos de l'auteur

Articles similaires

Une réponse

  1. Foromer

    Bonjour,

    Le 11 septembre le coup d’état, pas le 11 novembre ;). Sinon je n’adhère pas vraiment au fait de tenir seuls les Etats-Unis comme responsable du coup d’état (même si il est prouvé qu’ils y ont contribué), il y a de nombreuses raisons internes au pays aussi. D’ailleurs il est important de signaler que la politique de Pinochet ne fut pas pro-américaine (par exemple il n’a jamais privatisé les mines de cuivres nationalisées par Allende), et de plus ici au Chili il n’y a pas vraiment de sentiments anti-américain (au contraire de nombreux pays sud-américains).

    Sinon le blog est intéressant, merci de partager ton expérience!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.