BRESIL: En partance pour Salvador de Bahia

Jeudi 10 mai 2h00 du matin, je regarde mon sac à dos qui ne me sert plus depuis un mois, depuis que je suis rentré à Toulouse. Je le regarde et m´interroge. Mon avion doit partir dans 6h et je n´ai toujours pas fais mes affaires. Dans la chambre mon cheri dors presque trop paisiblement. Si depuis 4 ans a preparer cette aventure de tour du monde, j’ai souvent pensé aux retrouvailles avec les amis et la famille, je ne pensais pas trouver  la personne de ma vie six mois avant le grand depart. Et si j´ai si souvent pense aux retrouvailles je ne m´etais jamais imagine partir comme cela, laissant une personne que j’aime pour quelques mois. Cela est d´autant plus cruelle car il ne semble pas vouloir m’attendre cette fois ci, et que cela n´est pas nos premiers aux revoirs. Alors dans cette nuit froide, je m´interroge et quelques soit les reponses, je suis perdant. Comment barrer d´un trait un reve que j´ai bati pierre par pierre depuis plus de 4 ans, en economisant comme jamais, en me battant au travail pour avoir tous les challenges et des primes. Si je reste je mets fin a ce reve. Si je pars, je mets peut etre fin a un reve de construction d´un couple que j´appelle de mes voeux depuis longtemps. Depuis ado, j´ai toujours dis que d´etre heureux serait rentrer du travail et me retrouver avec la personne de ma vie, priviligiant a tout prix ce critere par rapport aux autres.

Je reflechis, 4h du matin arrive, j´ai mon bus pour l´aeroport dans 1h et je decide de faire ce sac bien a contre coeur. Je reveil Julien a 5h pour le prevenir que je m´en vais. « C´est horrible » il me repond et se mets a pleurer. On reste a se serrer tres fort tous les deux dans son couloir. Cette nuit, je suis peut etre la seule personne au monde qui pleure de tristesse en allant au Bresil ou en continuant un tour du monde.

A l´aeroport je pleure toujours, deux femmes et un hommes de l´aeroport des objets encombrant, oui oui je parle bien de mon sac est de ces 16kg, tentent de savoir ce qui se passe. Je leur explique, ils me réconfortent en me disant que fin juillet il sera ici à m’attendre. Une heure apres, l’avion decolle de Toulouse direction SALVADOR DE BAHIA mais en attendant deux escales, l’une à Madrid et l´autre à Sao Paulo.

Arrivé à Salvador de Bahia

J’arrive le vendredi matin à Salvador. J’ai dormi dans l’aeroport ne pas que l’on me vole mon sac et puis je n’ai pas reservé d’hotel, donc je suis vigilant. Puis vers 9h, j’arrive dans le centre de Salvador ou le bus me depose. Avec mon sac je fais bien touriste. Une jeune bresilienne voyant mon air interrogatif m’interpelle et me donne la direction adequate et me dit de ne pas demander d’aide car je ne dois pas faire confiance aux gens! Ouf cela commence bien, moi qui fait un tour du monde pour parler aux gens… Cependant je n’ai pas fais 2m qu’un homme d’une quarantaine d’année vient me voir avec une carte de l’office du tourisme. Bien sympatique il m’amene direct à l’hotel que je cherchais! Sympa, bon j’ai du lui donner un petit billet. Ah oui, important, j’ai retiré deux fois de l’argent, des reals à l’aeroport de Sao Paulo, tres important pour la suite du voyage, car une petite surprise se prépare derrière mon dos! Donc je donne l’argent à cet homme mais pas de monnaie, « c’est pas grave il me repond, je prend le gros billet entier »! Premiere anarque! La deuxieme arrivera tres vite, en sortant je tombe sur une SUPERBE PLACE dans le quartier historique de Salvador et un homme me depose sur mon sac un bracelet bresilien. Je lui tend direct en lui disant que je n’en veux pas, sauf qu’apparement cela ne se fait pas de refuser un bracelet brésilien! Et bé là aussi obligé de sortir un petit billet! Je serai quand meme rembourser et meme plus 3h apres en trouvant un billet d’une somme assez importante sur le trotoire.

Bresil- Salvador de Bahia: Première photo de Salvador de Bahia.

A premiere vue Salvador est une superbe ville ou plutot son centre est MAGNIFIQUE avec des maisons coloniales de toutes les couleurs et plusieurs grandes places, les rues sont pavés ce qui donne un sacré caché surtout là ou je loge car c’est un flanc d’une petite colline!

Bresil- Salvador de Bahia: Le centre historique. Le premier jour fut sous la pluie, les autres jours sous le soleil!

Demain je continue la visite de la ville et notamment du quartier historique de Salvador. Quartier connue dans le monde entier car c’est ici que Mickael Jackson tourna l’un de ces clip.

Bresil-Salvador de Bahia

Yohann Taillandier

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.