GUATEMALA: Sayaxche et son fleuve Passion

Apres avoir vu la plantation de café de Coban, comme hier, je prends le premier bus pour continuer la route en direction du nord. Je suis actuellement plus proche de la frontière Mexicaine que de la Capitale du Guatemala.  J’ai le choix entre arrivé de nuit à Flores ou me reposer un peu du coté de Sayaxché une ville pas du tout touristique mais qui me plait pour deux raisons. La première, il y a quelques ruines Maya dans les environs et la ville touche un grand fleuve nommé : Fleuve de la Passion. Je m’attends donc à un site enchanteur. Je décide donc de m’arrêter du coté de Sayaxché.

Guatemala-Sayaxche: Voici la place principale de la ville. J'adore.

En arrivant dans la ville je suis surpris par différentes choses. Déjà, j’ai du gagner au moins 20°c par rapport à ce matin, il doit faire plus de 35°c ou je me trouve. Les routes sont plus souvent en sable qu’en goudron. Mais surtout je dois être dans la ville ou a du se tourner le film « Brockeback Mountain », il y a des cow-boys partout !!! Presque tous les hommes ont des chapeaux de cow-boy et une ceinture du même style.

Guatemala-Sayaxche: En fin de journee je vais du cote du fleuve Passion. De passion il n'y a que le nom.

Guatemala-Sayaxche: En faite le fleuve ici meme est un enorme endroit de passage pour traverser le fleuve car il n'y a pas de pont. Des voitures a perte de vue et de la pollution.

Mais je n’ai pas le temps de flâner je dois trouver un hôtel ou dormir cette nuit. J’ouvre mon guide et décide d’aller dans un endroit un peu à l’écart du centre ville et de prendre un bungalow. J’arrive à l’hôtel qui fait également restaurant, le patron parle un peu français et mon bungalow est superbe pour très peu d’euros ! Et encore mieux, le prix est plus bas qu’inscrit sur le guide ! C’est rare ! Je vais dormir en pleine nature. A moi le kuikui des oiseaux, le bruit de la rivière…

Guatemala-Sayaxche.

Apres le logement, je retourne dans le centre ville de Sayaxche, une ville de plus de 13 000 habitants. Un peu comme Nogent le Rotrou. La différence est que le centre est beaucoup plus petit car les habitants vivent essentiellement dans des fermes et donc le centre se visite en 10min.

Et très vite je remarque une chose que je n’ai jamais vue encore de ma vie ! Il n’y a pas de place centrale ! Ou plutôt la place est en faite un terrain de basket et de foot en dure comme on le voit dans les écoles. Je me dis que je dois me tromper mais après avoir demandé j’ai la confirmation. L’église se trouve en face, les maisons quadrillent le terrain de sport. Je trouve cela géniale d’avoir comme place ce terrain en béton. Sur le coup il y a une trentaine de jeune qui joue au foot et au basket, oui sur le même terrain c’est un peu difficile mais tout le monde trouve sa place.

Guatemala-Sayaxche.

Il est 19h et je décide de manger un peu. J’achète un poulet avec une salade d’une femme qui vend cela dans la rue. Puis je retourne sur le terrain de sport pour regarder tous les jeunes jouer. Au bout de 5 minutes, un jeune vient me voir et me demande de venir pour jouer avec eux ! Ce soir, je vais donc encore jouer avec la population locale, ce qui est rare d’habitude mais qui devient une habitude du coté du Guatemala. Je vais donc  jouer au basket, c’est pas un sport que j’aime énormément mais j’ai bien rigolé.

Guatemala-Sayaxche: Le plus jeune passager. Deja drogue au coca...comme moi.

Apres le basket je discute un peu avec les jeunes. Ils me disent que demain c’est la grande fête du coté de Sayaxché car il y a le carnaval de la ville ou plutôt des écoles. Pour les tout petit le matin et pour les grands l’après midi. Ils me disent que je dois absolument aller aux sites Maya qui sont vraiment bien.  Demain matin je partirai tôt pou voir les ruines Maya et l’après-midi  je ferai le carnaval. Au passage, j’ai oublié de dire que j’ai vu le coucher du soleil sur le fleuve de la Passion. Verdict : RAS. Rien à Signaler ou plutôt grosse déception. Le fleuve étant une poubelle à ciel ouvert.

Guatemala-Sayaxche: Si du cote du fleuve c'est pas terrible, c'est vraiment pas mieux sur les berges. Une certitude je ne resterai pas longtemps dans ce quartier de Sayaxche.

Yohann Taillandier (http://yoytourdumonde.fr)